Accueil » Politique » Makanera assure que changer la constitution équivaut à ramener la Guinée en arrière

Makanera assure que changer la constitution équivaut à ramener la Guinée en arrière

Le directeur du Département juridique et accréditation de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) assure que changer la constitution en vigueur ne sera pas sans conséquence pour la Guinée. Alhassane Makanera estime que ce referendum qu’entend organiser le pouvoir en place le 1er mars met à l’eau  les acquis démocratiques chèrement conquis par le peuple depuis l’indépendance.

Ce responsable de la CENI se demande pourquoi le président de la République s’entête à changer la constitution.

“Pourquoi vouloir changer la constitution ? C’est suite à beaucoup de violences qu’on a eu la limitation du nombre de mandats présidentiels. Sous la première République, le mandat n’était pas limité. Il y a eu 150 morts pour qu’on dise qu’il n’y a plus la possibilité de modifier cette disposition. Aujourd’hui, nous voulons enlever ce pan. Ça signifie que nous ramenons la Guinée en 1958’’, assure Alhassane Makanara.

‘’Si nous sommes prêts à ça, il n’y a aucun problème. Mais il faut que les gens comprennent qu’avec ce referendum, on annule tous les acquis démocratiques de l’indépendance à maintenant. S’il faut éliminer 60 ans d’histoire politique et institutionnelle,  il n’y a pas de problème. Mais il faut que les gens comprennent la portée’’, ajoute-t-il.

Le directeur du Département juridique et accréditation de la CENI prévient que le changement de la constitution en vigueur va créer une instabilité.

‘’Le premier régime a fait 26 ans. Nous avons trouvé que cela n’était pas bon. On a décidé de limiter à deux mandats avec le général Conté en 1990. En 2001, il a dit qu’il modifie la limitation, nous savons ce que ça a donné. La constitution de 2010 a dit qu’on n’a plus la possibilité de toucher à limitation du nombre de mandats’’, explique-t-il.

En changeant la constitution, dit-il, ‘’ça veut dire que tous les acquis démocratiques qu’on a eus jusque-là sont mis à l’eau. Et pire, quiconque viendra au pouvoir fera sa constitution, parce qu’on ne pourra plus limiter’’, indique M. Makanera.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info