Accueil » Société » Le ministre Cheick Taliby Sylla déclare que ‘’la Guinée est devenue le 4e exportateur d’énergie dans l’espace CEDEAO’’

Le ministre Cheick Taliby Sylla déclare que ‘’la Guinée est devenue le 4e exportateur d’énergie dans l’espace CEDEAO’’

Alors que les coupures d’électricité sont de plus en plus récurrentes à travers le pays, le patron du département de l’Energie  tente de rassurer. Cheick Taliby Sylla a affirmé vendredi qu’au vu des contrats signés, la Guinée occupe une place de choix dans le classement des pays exportateurs d’énergie dans la sous-région ouest-africaine.

Lors de la cérémonie de prise de fonction du nouveau directeur général d’Electricité de Guinée (EDG), le ministre Cheick Taliby Sylla a assuré que de la société de distribution et de commercialisation de l’énergie électrique a besoin d’une ‘’bonne gouvernance afin que les résultats finaux soient concrets’’.

Il déclare qu’après ‘’le recrutement d’un professionnel à travers un contrat de gestion, pour doter EDG d’une bonne gouvernance, nous savons tous que ces résultats ont été mitigés. Et ça, c’est connu de tout le monde’’.

‘’Les résultats et l’ardeur au travail à travers les contrats qu’il a signés avec les autres pays, comme la Guinée Bissau et la récemment Gambie, la Guinée est devenue aujourd’hui le quatrième exportateur d’énergie dans l’espace CEDEAO, après le Nigéria, la Côte d’Ivoire et le Ghana’’, a indiqué le ministre Sylla.

‘’Nous étions à Abidjan à  une réunion des ministres de l’Energie et ça a été un grand plaisir pour nous que notre pays soit reconnu comme exportateur d’énergie. C’est grâce à ses efforts que cela a pu se réaliser’’, a-t-il soutenu en dressant le bilan de Bangaly Konaté, directeur sortant d’EDG.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Les Guinéens floués et avisés apprendront ainsi à leurs dépens la face cachée des projets de barrages hydroélectriques du second pire chef d’Etat de l’histoire du pays, après le sanguinaire SST.

    Les fameux 3 milliards USD que l’Etat-RPG/AEC prétend honteusement avoir investis dans ce seul secteur, ne visait pas à « mettre un peu lumière » dans la vie du pauvre consommateur guinéen lambda, mais à vouer plutôt nos ressources hydro-énergétiques naturelles certes exceptionnelles, au développement d’autres Etats de la sous-région dont le Mali et le Burkina Faso que l’on sait tout particlièrement chers au coeur du vieux mystificateur dirigeant guinéen actuel.

    Eh oui, comme il fallait s’y attendre, la Guinée va certes devenir le 4ème pays exportateur d’électricité de la sous-région ouest-africaine ! Mais là où le bât va blesser, c’est de savoir qu’en même temps, cela n’évitera quasiment en rien aux Guinéens de rester parmi les populations africaines les moins bien loties en matière d’accès à l’électricité, ne serait-ce qu’à usage domestique…

    Et c’est bien là, un dossier politico-financier on ne peut plus explosif, dont l’opposition politique le FNDC devraient s’atteler à s’approprier, aux risques de voir le dictateur et sa bande de pilleurs mafieux s’en servir électoralement, de surcroît. Et réussir ainsi, du même coup, à berner une frange importante de nos populations qui n’ont jamais connu que cette endémique pénurie d’électricité (…)

    Il serait donc grand temps que nos forces d’opposition politique, nos organisations syndicales, de la société civile et de manière générale tous les citoyens guinéens avisés mesurent, à travers les tueries ethniques ordonnées en cours, et ce programme de pillage à ciel ouvert de nos ressources énergétiques, toute la perfidité du pouvoir Alifa Koné et de son clan de prédateurs mafieux. A bon(s) entendeur(s), salut !

  2. La langue de Molière est tellement complexe : dire que la Guinée est devenue le 4ème pays exportateur d’énergie électrique de la CEDEAO est complètement différent de : la Guinée sera bientôt le 4ème pays exportateur d’énergie électrique de la CEDEAO !!
    C’est là encore un mensonge d’Etat, de la part de ce clan mafieux qui dirige actuellement la Guinée !!
    Pour exporter de l’électricité, il faut des lignes de transport haute tension ; or, la ligne de 225 KV, construite par l’OMVG, pouvant exporter l’énergie électrique de la Guinée vers la Guinée Bissau, la Gambie et le Sénégal n’est pas encore achevée !! Il en est de même pour la ligne 225 KV de l’OMVS qui permettra aussi à la Guinée d’exporter vers le Mali !!
    Même la ligne de 225 KV, entre la Côte-d’Ivoire, le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée, qui a été la première de ces lignes d’interconnection à être mise en chantier, n’a même pas encore été mise en service !!
    Par quel miracle, puisqu’il n’y a pas encore de ligne de transport, la Guinée peut-elle déjà exporter de l’électricité !? Lol !!
    Encore une extrapolation ; un mensonge de cette bande d’affabulateurs du RPG !!
    Quand le barrage hydroélectrique de Souapiti entrera en service en 2021 et que toutes les lignes de transport seront terminées, alors la Guinée pourra être le 4ème pays exportateur d’énergie électrique de la CEDEAO !!
    Autre incongruité : pourquoi avoir fait alors appel à une société turque, pour qu’un de ses bateaux usines fournisse 150 MW au réseau interconnecté, si la Guinée est exportatrice d’électricité !?
    La charité bien ordonné commençant toujours par soit même, un pays ne peut donc pas exporter de l’énergie électrique, alors que sa propre capitale souffre de délestages récurrents d’électricité !! Lol !!
    Sacré Alpha et sa bande de ploucs ; ils prennent vraiment les guinéens pour des idiots !!
    Merci.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info