Accueil » Société » Le FNDC menace de poursuivre les directeurs des hôpitaux Ignace Deen et Donka devant les juridictions internationales

Le FNDC menace de poursuivre les directeurs des hôpitaux Ignace Deen et Donka devant les juridictions internationales

Le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) assure que les victimes des manifestations se voient refuser l’accès aux hôpitaux publics de la capitale. L’entité qui regroupe en son sein des partis politiques et organisations de la société civile, a adressé mardi de sévères mises en garde contre les directeurs généraux des hôpitaux nationaux Ignace Deen et Donka.

En conférence de presse, Sékou Koundouno, responsable stratégies du FNDC, a laissé entendre qu’il sait pourquoi les établissements hospitaliers publics rejettent les corps des victimes des manifestations.

‘’C’est un plan machiavélique dressé dans le seul but d’effacer toutes les pistes de preuves de l’assassinat sauvage des manifestants du FNDC qui ne réclament que le respect de l’ordre constitutionnel. La plupart d’entre eux sont tués par balles et seul l’Etat à travers la police, la gendarmerie et l’armée détient des armes’’, a-t-il déclaré devant un pool de journalistes.

Il attire l’attention de ceux qu’il qualifie ‘’d’apôtres de la paix, parce qu’entre nous les guinéens il y a des comédiens ui estiment qu’ils ont le titre foncier de la paix  dans ce pays plus que d’autres. Qu’ils viennent constater cette criminalité en puissance du gouvernement guinéen pour qu’ils trouvent des mots à dire’’.

‘’Sans justice, il ne faudrait pas se mettre à rêver de paix. Car il n’y en aura pas. Si dans un Etat, les structures sanitaires composés de médecins, d’infirmiers qui ont prêté serment de soigner même le plus pauvre des guinéens, rentrent dans un militantisme aveugle, à se mettre à la solde du prince et de son clan mafieux, je pense que nous que dans un Etat néant où nous avons perdu tous les repères’’, a-t-il dit à ceux qui multiplient les appels au calme et à la retenue.

Au nom de la coordination nationale du FNDC, il envoie un message clair aux responsables des deux grands hôpitaux [Ignace Deen et Donka] Dr. Mohamed Awada et Fatou Siké Camara. ‘’S’ils sont réellement à la solde de M. Alpha Condé, qu’ils ne puissent pas recevoir les futurs blessés est morts  du FNDC dans ces hôpitaux. Ils verront le FNDC, nous leur demanderons si ces hôpitaux sont une propriété privée du gouvernement actuel’’, a-t-il averti.

Et ce n’est pas tout, loin de là. ‘’Dans les jours qui suivent, tout cas de blessé ou de mort non reçu que nous constaterons dans ces hôpitaux, la main sur le Coran, le FNDC les traduira devant les juridictions internationales. Parce qu’on ne peut pas se permettre dans ce pays  que des cadres véreux, qui n’ont aucun respect de leur serment puissent violer la déontologie médicale et que les gens se remettre au seigneur’’.

‘’Si Dr Mohamed Awada pense qu’il doit se soumettre aux ordres du prince, qu’il ne reçoive plus jamais un seul blessé ou mort. Si Mme Fatou Siké Camara estime qu’elle doit être sous les ordres du prince en violant son serment, qu’elle ne reçoive un blessé ou un mort’’, a tonné encore Sékou Koundouno.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info