Accueil » Politique » Alpha Condé met en garde l’opposition : ‘’le 1er mars, quiconque va essayer de perturber les élections…’’

Alpha Condé met en garde l’opposition : ‘’le 1er mars, quiconque va essayer de perturber les élections…’’

En meeting à Faranah, le président de la République a mis en garde jeudi les opposants qui menacent d’empêcher, le 1er mars prochain, la tenue des élections législatives et le referendum constitutionnel.

‘’Pourquoi avons-nous élaboré une nouvelle constitution ? Nous l’avons fait pour les femmes et les filles. La nouvelle constitution consacre l’égalité entre l’homme et la femme’’, indique-t-il, assurant que la loi fondamentale permettra aux jeunes filles d’avoir un avenir radieux.

‘’Nous ne voulons plus que les filles soient données en mariage avant l’âge de la maturité. Nous avons prévu 15% des recettes minières pour financer toutes les collectivités locales du pays. Parce que de nombreux guinéens souvent dans le monde rural’’, souligne le chef de l’Etat.

Alors que l’opposition menace d’empêcher la tenue des législatives et le référendum, Alpha Condé appelle ses partisans à se mobiliser pour assurer la sécurité des lieux de vote.

‘’Tout ce que le peuple décide, c’est ce que je vais faire (…). le 1er mars prochain, quiconque va essayer de perturber les élections, corrigez-le’’, ordonne-t-il en langue malinké.

Il encourage ses militants et sympathisants à mettre en place de structures pour veiller au bon déroulement des consultations électorales. ‘’Surveillez chaque bureau de vote pour empêcher les gens de semer la pagaille’’, donne-t-il comme consigne ferme.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

5 comments

  1. Merci le champion et le message donné est bien compris. Vive le référendum

  2. FNDC : Quiconque essayera de voter, tabassez-le aussi ; attaquez chaque bureau de vote pour empêcher les gens de voter le 1er mars 2020 !!
    La Guinée ou la mort, nous vaincrons !!
    Merci

  3. La question n’est même plus de mesurer le dégré d’irresponsabilité de ce vieux va-t-en-guerre, que les Guinéens avisés régretteront longtemps de s’être laissés imposer comme chef d’Etat notamment en 2010.

    Ces propos de l’illégal chef du RPG/AEC, si infâmes soient-ils, ne s’adressent cependant ni à ses partisans de Faranah ou d’ailleurs ni même aux innombrables adversaires de ses folles velléités de pouvoir à vie, que la dynamique du FNDC a mobilisés. Le boîteux petit dictateur reste manifestement dans la logique de sa fameuse sortie de Kindia où il qualifiait vulgairement les Peuls de Guinée de tortues dont il faut chauffer les derrières pour leur faire sortir la tête.

    C’est véritable un pavé politique qu’il jette ainsi dans la cour des opposants à son complot constitutionnel, mais surtout à l’UFDG de Cellou, à la communauté peule et à ses divisées élites trouillardes et hypocrites, dont il insinue ainsi qu’ils ne réagiraient probablement même pas face à un génocide communautaire à la Rwandaise (…)

    Or l’on sait d’expérience des époques du PDG-RAD et du PUP qu’il n’en faut pas plus que de tels discours sordides et enflammés pour faire adhérer à sa cause certaines sensibilités sociopolitiques et culturelles communautaires bien connues de notre pays.

    Après bientôt une quarantaine d’innocentes victimes ciblées de ses lâches tueries, le FNDC et les foces vives de la nation qui l’accompagnent dans sa glorieuse dynamique de résistance au « mal guinéen » (Alifa Koné, ndlr) des années 2010 voire 2020 si l’on n’y prend pas garde collectivement, force sera désormais d’empêcher à tout prix la tenue de ce simulacre d’élections combinées du 1er mars 2020.

    Des plus jeunes Guinéens à nos plus responsables parents encore en vie, on n’insistera jamais assez sur les enjeux du coup d’Etat constitutionnel que le tandem Alifa Koné – Kassory Fofana et son clan de pilleurs mafieux projettent de perpétrer au grand jour par le truchement de ces soit-disant consultations électorales nationales.

    Cest donc une question de vie ou de mort ne serait-ce que pour l’idée que chacun d’entre nous se fait de l’avenir proche de notre peuple, qui n’en a que trop souffert de ces boufonneries erratiques paraissant avoir définitivement condamné notre pays à végéter dans cette éternelle stagnation, dans tous les domaines.
    On dit qu’un homme averti en vaut deux, une femme en vaut quatre. Et que dire alors d’un peuple avert i ?

    Was-Salam !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info