Accueil » Société » Diogo Bah arrêté nuitamment par des policiers : sa famille ‘’ne sait pas jusqu’à présent où il se trouve’’

Diogo Bah arrêté nuitamment par des policiers : sa famille ‘’ne sait pas jusqu’à présent où il se trouve’’

Chauffeur de taxi, Ibrahima Diogo Bah a été mis aux arrêts la semaine dernière à Koloma dans la commune de Ratoma. Après plusieurs jours de recherches, sa famille ne sait plus à saint se vouer.

Dans son quartier, personne n’a de ses nouvelles depuis plus d’une semaine. Son frère Oumar Bah affirme qu’il a été appréhendé dans la soirée du 11 février, à la veille de l’appel à la résistance du Font national pour la défense de la constitution(FNDC), par des agents de  la CIMS  de Bambeto.

‘’Des agents ont fait une descente dans le quartier tard la nuit. Mon frère et ses amis mangeaient à la devanture. Quand ils ont fini, mon frère a rassemblé les bols pour les  déposer à la maison. Dès qu’il est sorti, il a croisé des policiers qui l’ont mis aux arrêts avec ses amis’’, a affirmé Oumar Bah, rencontré par VisionGuinee.

Il assure que lui-même a échappé de justesse aux agents de police. ‘’J’ai failli me faire arrêter. Je revenais de la boutique où j’étais parti faire un transfert d’unités. J’ai croisé des agents devant la cour, mais ils  n’ont pas réussi à mettre la main sur moi’’, a précisé notre interlocuteur.

‘’Après leur arrestation le mardi soir, ils ont été conduits à la CIMS de Bambeto. Le lendemain, nous y sommes allés. Dès notre arrivée, ma mère et moi, les agents qui étaient postés à la rentrée nous ont refusé l’accès en nous demandant de revenir après les manifestations’’, a souligné le frère de Diogo Bah, précisant que ‘’le jeudi matin, on est repartis. Une fois à l’intérieur, ils nous ont qu’ils ont été transportés à la CMIS d’Enco 5. On s’est rendus à la Cité où on a passé toute la journée pour tenter d’obtenir leur libération, en vain’’.

‘’Le vendredi matin, on y était encore. On nous a dit qu’ils ont été déportés dans la nuit du jeudi à vendredi. On ignore où mon frère est détenu. Il ne nous a pas appelés. On ne sait pas jusqu’à présent où il se trouve. On a vérifié un peu partout à Conakry, même à la maison centrale, sans le retrouver’’, nous a-t-il fait savoir, en dénombrant plus d’une cinquantaine d’arrestations de jeunes dans son quartier.

Après plusieurs jours de recherches, la famille d’Ibrahima Diogo Bah s’est résolue à prendre son mal en patience.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info