Accueil » Politique » Soronkoni, une cité construite par Dalein, devenue un camp de déportation des défenseurs de la constitution ?

Soronkoni, une cité construite par Dalein, devenue un camp de déportation des défenseurs de la constitution ?

Ils sont nombreux ces jeunes qui ont été récemment arrêtés à Conakry et détenus au camp de Soronkoni à Kankan. Ce samedi 22 février, l’un des lieutenants du chef de file de l’opposition a rappelé comment cet endroit a été bâti.

‘’Nous sommes surpris de constater qu’Alpha Condé est encore dans les années 70 avec la pensée unique, la dictature, les camps de déportation comme il a créé à Soronkoni’’, indique le vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée, à l’occasion de l’assemblée générale de son parti.

Comment Soronkoni a été construit ? ‘’C’est une cité qui a été construite à l’occasion du projet de la construction de la route Kouroussa-Kankan et le pont sur le Niger à Koumana. Nous y avons construit une cité composée d’une quarantaine de villas’’, explique Kalémodou Yansané.

Après le projet, poursuit-il, ‘’le président Cellou Dalein Diallo m’a dit qu’au lieu de démanteler ces maisons, de les donner à la région de Kankan pour que le village Soronkonia déménage dans ces villas’’.

Il assure que ‘’nous sommes peinés de constater aujourd’hui que notre cité, celle des travaux publics a été transformée en camp-Boiro en Haute Guinée. C’est  regrettable’’.

‘’Nous avons une autre cité à Bâté Nafagui qui a été construite à l’occasion de la construction de la route Kankan-Djelibakoro. Là également, nous avons une quarantaine de villas (…). Après le projet, nous avons cédé cette cité aussi au village’’, indique le député Yansané.

Et ce n’est tout, à l’en croire. ‘’Nous avons construit une autre cité à Fatala où il y a plus de cinquante villas entièrement équipées. Après le projet de construction du pont, le président Lansana Conté a décidé de céder cette cité à la police. Aujourd’hui, cette cité est utilisée comme école de formation de la police’’, poursuit-il.

‘’Transformer une cité de la République en camp de déportation nous peine aujourd’hui’’, dénonce le parlementaire, qui assure qu’il n’est pas surpris : ‘’Alpha Condé est égal à lui-même. Son premier discours, c’était à Kindia, il a dit ‘ces gens sont des tortues, il faut mettre le feu dans leur derrière’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info