Accueil » Politique » Alpha Condé : ‘’Pourquoi en Guinée, il serait impossible de faire trois mandats ?’’

Alpha Condé : ‘’Pourquoi en Guinée, il serait impossible de faire trois mandats ?’’

A moins d’une semaine des législatives et du referendum, le président de la République, Alpha Condé, a accordé un entretien au journal français Le Figaro. Le numéro 1 guinéen a réitéré sa détermination à changer la constitution en vigueur.

Le chef de l’Etat a confié à nos confrères qu’il a ‘’toujours critiqué la constitution rédigée en 2010 sous le pouvoir des militaires du Conseil de transition. Mais tous les partis politiques avaient à l’époque décidé de ne pas l’amender pour apaiser la situation’’.

Estimant que la constitution du 7 mai 2010 était ‘’mauvaise’’, Alpha Condé déclare que les acteurs politiques s’étaient mis d’accord  qu’elle ‘’serait changée par un président élu”. Après son accession à la magistrature suprême, il assure que sa “priorité est allée au redressement du pays et je n’ai pas eu temps. C’est tout. Le nouveau texte modernise nos intuitions’’.

A ceux qui voient dans ce changement de constitution une simple manœuvre pour ouvrir la voie vers un troisième mandat, Alpha Condé répond : ‘’Mais non ! Ce n’est pas l’élection présidentielle. Ensuite, chaque parti est libre de choisir son candidat. Et moi, je ne pense pas à la présidentielle, je suis homme d’Etat, pas un politicien. Mon parti choisira’’.

A la question de savoir s’il sera candidat à la candidature ? Le chef de l’Etat indique ‘ : ‘’On n’est pas candidat à la candidature. C’est le parti qui dit qui il veut comme candidat.

Et quand il est amené à réagir à la résolution adoptée par le parlement européen qui l’appelle à respecter la constitution en vigueur, le chef de l’Etat déclare que ‘’le peuple guinéen va se poser cette question : est-ce la première fois qu’un président change la constitution pour faire un troisième ou quatrième mandat ? Pourquoi en Guinée, il serait impossible de faire trois mandats ?’’

Le locataire de Sékhoutouréyah estime que ‘’c’est seulement la Guinée qu’on critique, c’est une démocratie à géométrie variable selon les pays. Il y a des pays qui peuvent faire quatre ou cinq constitutions sans qu’on ne leur dise rien. Idriss Deby au Tchad est là par exemple. Moi j’ai été opposant pendant 42 ans sans jamais accepter aucun compromis (…)’’.

A qui veut l’entendre, il dit que ‘’le peuple de Guinéen a le droit à une constitution qui lui garantir la liberté. C’est un référendum. Si le peuple n’est pas d’accord, il votera contre. Et puis, l’élection présidentielle est loin. Qui sait qui sera en vie à ce moment-là. Seul Dieu le sait’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info