Accueil » Politique » Dos au mur, Alpha Condé reporte la date des législatives et du référendum

Dos au mur, Alpha Condé reporte la date des législatives et du référendum

Les guinéens n’iront finalement pas aux urnes le dimanche 1er mars prochain pour élire leurs députés et se prononcer sur le projet de nouvelle constitution.

Dans un discours télévisé, le président Alpha Condé a annoncé un « léger report de la date des élections », précisant que « ce n’est ni une capitulation ni une reculade. Mais la fidélité à ce qu’a été la Guibee hier, ce qu’elle est aujourd’hui et qu’elle restera demain ».

Le numéro 1 guinéen affirme que « dans la nouvelle constitution, nous avons écrit que la Guinée est prête à se fondre dans un ensemble plus vaste. Voila pourquoi nous devons toujours rester dans le cadre de la Cedeao et de l’Union africaine ».

« Certains vont jubiler en disant que c’est de la capitulation. Beaucoup vont être mécontents, déçus et révoltés. Mais la Guinée qui a été la patrie du panafricanisme peut-elle s’isoler de ses pays frères ? Nous disons non ! Mon passé est là. Ancien président de la Feanf, défenseur du panafricanisme, ancien président de l’Union africaine, j’ai défendu l’indépendance de l’Afrique », a-t-il dit dans son discours.

Se disant animé par l’esprit panafricain et guinéen, Alpha Condé déclare qu’il a accepté le report des élections législatives et référendaires.

« J’appelle mes militants et sympathisants ainsi que tous les guinéens qui voulaient exercer leur droit de vote le 1er mars à consentir un grand sacrifice. Beaucoup ne dormiront pas ce soir, beaucoup vont pleurer et se révolter. Mais il est de responsabilité d’un chef d’Etat de défendre les intérêts de son pays, mais aussi de la sous-région et de l’Afrique », a insisté le président Condé, lançant des piques à ses adversaires.

« Tant pis pour ceux qui vont croire que c’est un recul. L’avenir démontrera que nous sortirons grandis de cette épreuve et que le peuple de Guinée exprimera librement de son choix à travers un référendum et choisira librement ses députés », a-t-il balancé, sèchement, avant de mettre les points sur les i en indiquant que ne sont concernés par le processus électoral que les « partis qui sont déjà en compétition et qui sont en règle devant la CENI ».

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info
00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. alifa prépare toi à aller avec ta nouvelle constitution chez toi au burkina pour “onstruire beaucoup d’arbres” lol. Tu continue à nous narguer on va te déloger plutôt que prévu. Tu na pas honte.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info