Accueil » Politique » L’Union européenne doute de la crédibilité des élections législatives et du référendum constitutionnel

L’Union européenne doute de la crédibilité des élections législatives et du référendum constitutionnel

A 48 heures du double scrutin législatif et référendaire, le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, a fait une déclaration vendredi soir sur la situation politique en Guinée. 

Il affirme que les récentes déclarations de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), à travers son communiqué du 24 février sur l’état du fichier électoral guinéen, et la décision de l’Union Africaine, annoncée ce vendredi 28 février 2020, de rappeler sa mission d’observation des élections législatives du 1er mars, confirment les inquiétudes de l’Union européenne.

Josep Borrell prévient qu’en l’état, ‘’l’absence d’inclusivité et de transparence jette le doute sur la crédibilité des échéances électorales à venir’’. En clair, L’Union européenne ne reconnaîtra pas les résultats du double scrutin prévu le 1er mars prochain.

Il assure que ‘’cette situation attise le risque de division et de tension au sein de la communauté nationale’’, tout en rappelant qu’il ‘’incombe à tous les acteurs politiques, en particulier au président Alpha Condé en tant que chef de l’Etat, de renouer le dialogue et de rétablir un climat de confiance propice à la paix sociale et à la tenue de scrutins crédibles attendus pour l’année 2020’’.

Au nom de l’Union européenne, il appelle à la retenue et condamne l’usage de la violence d’où qu’elle vienne.

Il dit soutenir toute initiative de la région pour trouver une issue pacifique à la crise et appelle les acteurs guinéens à coopérer.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Josep BORELL et l’UE sont bien clair « Il assure que ‘’cette situation attise le risque de division et de tension au sein de la communauté nationale’’, tout en rappelant qu’il ‘’incombe à tous les acteurs politiques, en particulier au président Alpha Condé en tant que chef de l’Etat, de renouer le dialogue et de rétablir un climat de confiance propice à la paix sociale et à la tenue de scrutins crédibles attendus pour l’année 2020’’ en language d’adulte responsables on ne peut pas etre plus clair.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info