Accueil » Politique » Un candidat aux législatives assure que ‘’les élections se sont passées dans de meilleures conditions’’

Un candidat aux législatives assure que ‘’les élections se sont passées dans de meilleures conditions’’

Le coordinateur du Bloc de l’opposition constructive (BOC) affirme que les élections se sont déroulées dans des meilleures conditions dans certaines localités. Il accuse ceux qui n’ont pas participé à ce scrutin d’avoir démobilisé leurs militants pour aller voter. 

‘’Les élections se sont passées dans de meilleures conditions dans la plupart des endroits. Mais dans la commune de Ratoma qui est notre fief majeur, des consignes ont été données à tout le monde de ne pas voter. Personne n’a accepté d’aller voter’’, indique Ibrahima Sory Diallo.

Selon lui, ‘’la violence enregistrée dans des zones était nature à rendre le scrutin non crédible, mais ça n’a pas marché’’.

Le coordinateur du BOC dénonce le non dépouillement des bulletins et l’affichage des résultats devant les bureaux  de vote avant d’acheminer les procès-verbaux  dans les centres de centralisation des votes.

‘’Lorsqu’on dit qu’il faut faire le dépouillement au niveau des communes, ça va entraîner des pertes de résultats’’, craint-il.

Il exhorte les acteurs politiques à préserver la paix dans le pays, ‘’parce que quand la Guinée brûle, ce n’est pas un seul guinéen qui va perdre, mais tout le monde’’.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. On va s’organiser au niveau de la ceni pour te trouver 1 député. Comme ça, tu vas te taire. Quoique tu fasses, au rpg arc-en-ciel, nous aurons les 2/3 de députés. Petit foulakè, tu nous as accompagnés. Nous te restons reconnaissants. Mais, nous ne te ferons pas confiance. Après avoir trahi les tenants du boycott, qui vas-tu épargner ? 1 député et ça suffit.

  2. Tant que l’opposition politique et le FNDC ne trouveront pas de mots appropriés pour parler à des gens comme cet autre vendu, et soi-disant « coordinateur du BOC », il sera inutile de continuer à rêver d’impressionner les tenants de l’Etat voyou, que l’on a laissé Alifa Koné ériger dans notre pays.

    Il est vrai me dira-t-on, qu’il est toujours plus facile de critiquer à distance, ce qui se fait sur le terrain des efforts de résistance à ce pouvoir RPGiste ethno-fascisant, dont les actes d’horreurs visant de simples jeunes citoyens guinéens désarmés ne se comptent plus. Mais comme dit le proverbe géorgien: « Si le poisson ne critique jamais, c’est parce qu’il a bouche pleine d’eau. »

    Même si c’est au prix de la vie de plusieurs citoyens innocents, de centaines de blessés et/ou kidnapés à des fins de tortures et de séquestrations dans des lieux tenus secrets, tout Guinéen avisé et aspirant au progrès de notre fichu Etat, ne peut que se réjouir de l’oeuvre de résistance patriotique que la dynamique du FNDC a permise le 22 mars 2020.

    Le cynique mystificateur franco-ivoiro-guinéo-burkinabè et sa bande de pilleurs ethno-mafieux ont certes réussi à perpétrer, dans un inédit bain sang de Guinéens innocents, leur « coup d’Etat constitutionnel ». Force est cependant de constater que plus rien ne sera comme avant pour ce régime qui s’avère à tout point de vue pourri et néfaste au progrès socio-conomique et démocratique de notre Nation.

    Cependant, au tout premiers rangs de l’opposition à cette lamentable gouvernance, se trouvent deux anciens PM aux ego respectifs trop disproportionnés pour permettre à l’un et l’autre de pouvoir puiser encore plus utilement dans son potentiel de mobilisation des élites intellectuelles, notamment.

    Et à mon humble avis, SIDYA et surtout CDD devraient chacun, selon son le degré de déconnexion (consciente ou inconsciente ?) de sa perception peronnelle avec la réalité sociopolitique du pays, se remettre enfin, tant soit peu en cause. Il n’est jamais trop tard pour faire mieux et plus efficace, pour soi-même et pour sa patrie !

    Depuis le coup foireux de leur « dédommagement financier » par le gouvernement de la transition, sous influence du RPG, en passant par la triste expérience des municipales de 2018, il serait vivement salutaire que ces 2 leaders politiques se mettent enfin à privilégier patriotiquement la bonne réussite d’une dynamique du FNDC, qu’ils ont largement contribué à générer ensemble, on le sait.

    La stratégie de SIDYA consistant à se servir de petits leaders peuls, des obligés du pouvoir AK en ralité, pour atténuer le poids politique de l’adversaire-partenaire CDD et l’UFDG au sein du FNDC, ne fera visiblement que désservir la noble cause que ce dernier vise pourtant à défendre.

    Quant au leader de l’UFDG et chef de file (sans trop d’inspiration) de l’opposition guinéenne, on ne saurait suffisamment lui rppeler que sur ce qu’est devenu notre paysage sociopolitique depuis la 2ème République, aucun cadre peul notamment ne saurait avoir raison contre tout le monde (…)

    A bon(s) entendeur(s), salut !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info