Accueil » Société » Le ministre de la Justice promet des sanctions contre les auteurs et commanditaires des violences électorales

Le ministre de la Justice promet des sanctions contre les auteurs et commanditaires des violences électorales

Le ministre de la Justice, Mamadou Lamine Fofana a donné des instructions aux procureurs généraux près les cours d’appel de Conakry et Kankan afin d’ouvrir une enquête pour identifier les auteurs, coauteurs, complices et commanditaires des violences enregistrées à l’occasion des élections du 22 mars.

Dans un communiqué, le ministre Fofana a déclaré que le double scrutin législatif et référendaire sur l’ensemble du territoire national a donné l’occasion à des individus de se ‘’livrer à des actes graves de provocations, d’exactions et de casses avec l’intention évidente de perturber, voire empêcher’’ le déroulement normal du processus électoral.

Suite à ces évènements tragiques, il a annoncé que l’Etat en assumant ses responsabilités régaliennes de protection des citoyens et de leurs biens à travers ses services de sécurité et de la justice, entend faire engager la procédure régulière appropriée en pareilles circonstances.

Le garde des Sceaux dit avoir instruit les deux procureurs généraux près les cour d’appel de Conakry et de Kankan à veille sur la mise en application de l’action publique afin de mener une enquête approfondie et accélérer de nature à identifier les auteurs, coauteurs, complices et commanditaires.

Pour la région spéciale de Conakry, nous apprend-on, un pool de juges d’instructions sera mis en place pour la conduite de ces enquêtes.

Mamadou Lamine Fofana rassure que les auteurs, coauteurs, complices ainsi que les commanditaires de ces crimes et délits seront sanctionnés à la hauteur de leur forfaiture.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. On connait vos sanctions depuis que AC est au pouvoir en Guinée…!
    Et jusqu’à présent le dossier du 28 septembre 2009 entre autres,n’est pas réglé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info