Accueil » Société » Depuis son confinement en France, un guinéen craint le pire : ‘’l’inconscience risque de rayer l’Afrique de la carte du monde…’’

Depuis son confinement en France, un guinéen craint le pire : ‘’l’inconscience risque de rayer l’Afrique de la carte du monde…’’

Le coronavirus continue de faire son chemin en Afrique. Sachant que l’ampleur de la maladie reste encore plus grande en Europe, le vice-président du Front national pour le développement, actuellement confiné en France, appelle les africains à se réveiller dès maintenant pour faire face à cette pandémie.

‘’Le coronavirus continue de faire des victimes dans le monde. En France, nous sommes confinés depuis deux semaines. Malgré les capacités sanitaires dont dispose l’Europe, nous risquons de faire encore plus des semaines. D’ailleurs, nous ne savons pas jusqu’à quand nous allons rester dans ces maisons vu que le coronavirus n’est pas facile à maitriser’’, indique Boubacar Barry.

C’est pourquoi, il demande aux africains en général et aux guinéens en particulier de respecter les mesures préventives pour freiner la propagation du coronavirus. Sinon, prévient-il, ‘’nous risquons de subir plus les européens’’.

‘’La discipline a sauvé la Chine du coronavirus, l’indiscipline a mis l’Europe presqu’à terre et l’inconscience risque de rayer l’Afrique de la carte du monde. Les autorités guinéennes n’ont pas pris ce virus en considération, ils ont attendu à la dernière minute pour prendre des mesures sanitaires qui étaient presque trop tard. Pourtant, le coronavirus n’est pas une affaire politique, non plus un règlement de compte’’, souligne-t-il, avant d’appeler ses compatriotes guinéens à respecter les consignes données par les autorités.

En Afrique, indique Boubacar Barry, ‘’nous n’avons pas la même capacité sanitaire que les pays européens. Nous devrons faire beaucoup attention. Je demande aux leaders des partis politiques de faire des sacrifices en renonçant  à toute manifestation, de regarder le peuple et d’accepter de sauver des vies humaines. Il n’y a pas de politique sans la santé. Il n’y a pas de pouvoir, de développement sans la santé’’.

Dans la même lancée, ce proche de l’ancien ministre Alhousseine Makanera demande au président Alpha Condé d’isoler la capitale du rester de la Guinée. ‘’La ville de Conakry devrait être confinée, il faut limiter les déplacements des personnes. Avec le coronavirus, si on ne fait pas attention, c’est l’avenir de la Guinée qui sera mis en danger’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Bien dit Mr Barry.Mais,ce virus COVID-19 se promène déjà dans le haut sphère du gouvernement guinéen (Rabiatou Serah,Naïté,à la Primature, à la Présidence, au Trésor, à la BCRG,etc…).Et,dans les rues de Conakry.

    Trop tard,car,Alpha Condé a laissé traîner les choses avec son affaire de d’élections législatives et de faux-semblant de référendum tout comme ÉBOLA-BUSINESS.

  2. A proprement parler, j’estimé que les consignes indiquées par le Président Alpha ne sont pas suffisamment claires pour se mettre à l’abri du covid-19. Je souhaite que chacun des termes, chacune des expressions du message soit monosémique. Aussi, il faut rappeler que nombreux sont les Guinéens qui vivent au jour le jour. Ne pas les assister par la distribution d’une subsistance hebdomadaire serait une façon d’encourager la propagation de la maladie. l’État doit mettre la main à la poche comme au Sénégal, en côte d’ivoire, au Rwanda. Il y a parmi les Guinéens qui quémandent l’eau et mendient la nourriture de porte en porte. Nous ne sommes pas les plus pauvres de la planète : notre vivre en commun exige plus de responsabilités. Si nous ne prenons pas des mesures idoines, le trépas s’annonce en Guinée avec plus de ravages vu que les infrastructures hospitalières sont obsolètes, inadaptées surtout à la situation actuelle. Il serait préférable de privilégier le télétravail. Les travailleurs, sans aucun moyen, sont exposés et pourraient constituer une source de contamination pour leurs proches mais aussi pour d’autres personnes vu les conditions de déplacement. Notre sacrifice doit être ultime : l’État ne doit pas lésiner sur les moyens. Il pourrait accorder des subventions aux différentes structures, aux différentes entités pour faire face à la pandémie. Si jamais nous continuons avec notre laxisme, le Covid-19 aura raison de nous. La Chine l’a vaincu par sa discipline, son sens de responsabilité. Il pourrait ouvrir de nombreuses hécatombes en Guinée à cause de l’indiscipline, de la pauvreté, de la misère extrême. L’intérêt personnel doit être mis de côté d’abord. l’État de doit de la rigueur et de la responsabilité dans toutes ses démarches. Notre avenir en dépend. Nous ne devons rien attendre des autres. La situation est partout la même. Le sort de chaque pays dépendra du leadership de ses dirigeants. Aucune erreur ne peut être tolérée car notre vie est à ce prix. Il ne s’agit plus de politique mais de vie pour les différentes composantes de notre nation. Nous devons réorganiser notre système de transport, nos marchés. Le vivre-ensemble et l’avenir de tous et toutes est à ce prix.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info