Accueil » Société » L’ANIES renforce le dispositif de lutte contre le coronavirus au niveau des frontières

L’ANIES renforce le dispositif de lutte contre le coronavirus au niveau des frontières

Conformément au plan de riposte économique adopté par le gouvernement, l’Agence nationale d’inclusion économique et sociale (ANIES), qui dispose d’un plan d’urgence de 439 milliards de francs guinéens, est à pied d’œuvre pour mener une campagne de sensibilisation et procéder à la distribution de kits de protection, la réalisation de travaux à haute intensité de main d’œuvre (HIMO).

Dans le cadre de la mise en œuvre le plan de riposte économique annoncé par le Premier ministre, l’ANIES s’est mise en branle pour renforcer le dispositif de surveillance et de prise en charge, tant à Conakry qu’au niveau des postes frontaliers identifiés par les autorités et jugés comme étant les plus sensibles.

Ce vendredi, la directrice générale de l’ANIES a donné le coup d’envoi de l’opération d’acheminement de kits d’hygiène dans les postes frontaliers. ‘’L’ANIES a en charge la lourde et l’exaltante mission de la protection sociale dans le cadre de cette riposte. C’est dans ce cadre que l’ANIES a fait un premier plan d’urgence qui concerne 10 préfectures et les 5 communes de Conakry’’, indique Sanaba Kaba au micro de VisionGuinee.

En plus de la ville de Conakry, considérée pour l’heure comme l’épicentre du coronavirus, l’ANIES va mettre des kits d’hygiène à la disposition des préfectures frontalières avec les pays voisins pour freiner la propagation du virus.

‘’Nous avons tiré les leçons d’Ebola. Pendant l’épidémie d’Ebola, les frontières ont été des zones de contamination. C’est pourquoi, nous commençons la prévention pour ne pas que la maladie pénètre dans ces préfectures notamment Kindia et Forécariah pour la Basse Guinée ; Beyla et Lola pour la Guinée Forestière; Siguiri, Mandiana et Dinguiraye pour la Haute Guinée, Koundara et Gaoual pour la Moyenne Guinée’’, détaille la directrice générale de l’ANIES.

Elle annonce qu’une campagne d’information et de sensibilisation sur le coronavirus sera menée dans les préfectures frontières pour une durée d’un mois.

Outre la distribution de kits de protection et la campagne de sensibilisation, l’Agence nationale d’inclusion sanitaire (ANSS) est chargée de la réalisation de travaux à haute intensité de main d’œuvre (HIMO) et de transferts monétaires pour 240.000 ménages vulnérables visés, soit 1,6 million de guinéens, selon le plan de riposte économique.

Dans le volet accompagnement communautaire, Mme Kaba indique que son agenda compte réaliser des forages. Parce que, dit-elle, ‘’nous savons que le manque d’eau est un facteur d’aggravation des situations épidémiologiques et de pandémie’’.

Elle annonce le lancement prochain d’une opération de distribution de vivres aux personnes vulnérables.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info