Accueil » Interview » Un médecin guinéen dit avoir trouvé un remède ‘’efficace à 100%’’ contre le coronavirus

Un médecin guinéen dit avoir trouvé un remède ‘’efficace à 100%’’ contre le coronavirus

Le docteur Habib Kourouma, épidémiologiste et économiste de santé, croit dur comme fer que l’Artemisia est une plante médicinale qui traite le coronavirus. Ce médecin affirme qu’il s’est rendu à l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) pour partager la nouvelle de sa trouvaille et apporter sa contribution à la lutte contre le Covid-19. VisionGuinee l’a interrogé. Lisez !

VisionGuinee : Bonsoir Dr. Kourouma. Depuis quelques jours, vous faites parler de vous au sujet d’une plante qui, selon vous, est un remède contre le coronavirus. De quoi s’agit-il ?

Dr. Habib Kourouma : L’Artemisia est une plante polythérapie. Il y a une variété africaine qu’on appelle Artemisia afra et une autre d’origine asiatique dénommée Artemisia annua. Notre vocation, c’était de traiter le paludisme avec cette plante. On a fait des recherches, mais il y a un grand lobby derrière qui ne veut pas que les gens aient accès à cette plante. Et récemment, le comité scientifique de la maison Artemisia nous a alertés en indiquant que l’Artemisia annua traite le Covid-19 à 100%.

En Guinée, l’ANSS est chargée de la riposte contre le Covid-19. Avez-vous rencontré les responsables de cette agence pour évoquer cette plante médicinale ?

Disons que je suis venu à Conakry pour rencontrer le directeur de l’Agence nationale de sécurité sanitaire. Mais à chaque fois que je l’appelle, c’est un autre qui prend son téléphone. Je suis allé à l’ANSS, mais je n’ai pas pu le rencontrer. Sur place, j’ai quand même rencontré le responsable du département Surveillance. Il n’a pas considéré ce que je lui disais. Il était beaucoup plus préoccupé à signer ses papiers que de m’écouter. La seule chose qu’il m’a dite, c’est d’aller rencontrer la cellule nationale des tradi-praticiens. Moi je suis médecin. Si un confrère vient les voir sans qu’ils ne le considèrent, ça laisse à désirer.

Que faites-vous à présent ?

Nous avons fait une reproduction massive de la plante. Même après le Covid-19, la plante va toujours nous servir. Le Madagascar a pris le devant. Le président malgache Andry Rajoelina a parlé de cette plante. Ici, il y a une négligence totale. On n’est pas considérés. La médecine traditionnelle n’est pas considérée ici par rapport à la médecine conventionnelle. Dans les autres pays, les deux vont ensemble. Il y a même des hôpitaux où les tradi-thérapeutes ont leur place.

Dites-nous Dr Kourouma, sur quelle étude vous basez-vous pour déclarer que l’Artemisia est efficace à 100% contre le coronavirus ?

Nous avons un problème aujourd’hui. Cette plante inquiète les lobbies pharmaceutiques. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère que c’est une plante dangereuse. Pourtant, ça s’est avéré qu’elle traite le paludisme à 100%. Tous les antipaludéens que nous avons actuellement sont des molécules qui guérissent, mais les séquelles restent toujours. C’est ce qui fait les gens malgré le fait qu’ils prennent des médicaments sont victimes du paludisme. Nous avons prouvé que l’Artemisia traite le palu à 100%. Le malade guérit totalement. Malgré tout, l’OMS ne veut pas que les gens aient accès à l’Artemisia.

Comment comptez-vous faire entendre ?

Vous savez, il faut que l’Afrique ait des insoumis. Seuls les insoumis pourront faire l’affaire de l’Afrique. Si nous laissons toujours que notre sort soit décidé par les instances supérieures, nous allons rester à la traine. Ces instances ne font que défendre l’intérêt d’une minorité qui contrôle le monde. Faisons confiance aux compétences locales. Le professeur Didier Raoult a dit que la chloroquine a un effet positif sur le coronavirus. On l’a traité de tous les noms d’oiseaux. Il a même été menacé de mort. Tout ça ne l’a pas changé. Il faut donc qu’il y ait des insoumis.

En clair, vous n’entendez pas baisser la garde…

Nous allons parler de ce remède de bouche-à-oreille. Ceux qui sont intéressés, on va leur donner, ils vont voir l’effet. L’Artemisia se prend sous forme de tisane. Vous faites l’infusion de la plante séchée dans de l’eau bouillie à 100°C. Vous prenez 5 à 15 grammes d’Artemisia, vous mettez dans l’eau. Après 15 minutes d’infusion, vous recueillez l’eau que vous allez boire. On a déjà traité des malades de palu avec ça et on a eu des résultats probants.

Avez-vous déjà traité des patients atteints de coronavirus ?

Non. Parce que nous n’avons pas accès aux patients de coronavirus. Nous étions partis voir l’ANSS, malheureusement, on n’a pas été écoutés.

Si l’occasion se présentait aujourd’hui, que diriez-vous au président Alpha Condé ?

Je lui dirais de nous donner l’opportunité de reproduire cette plante et donner à des patients. En matière de recherches scientifiques, il n’y a pas d’idées négatives. Il faut prendre tout en considération. Seule la synergie d’actions peut produire des résultats probants.

Par Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

5 comments

  1. L’artemisia traite le palu, il y a des études dessus, pour l’instant c’est pas prouvé pour le covid, il n’y a aucun essai dessus- donc arrêtez d’avancer des choses dont vous n’avez pas de preuves

  2. Il faudra pas négliger ces informations. Je pense qu’il faudra tester ce médicament sur une cible volontaire de personnes atteintes de COVID-19 pour voir les résultats. Si nous refusons l’essai vaccinal des blancs, alors acceptons l’essai des remèdes proposés par nos scientifiques. Je vous encourage Dr Kourouma et prions Dieu que ça marche. Visionnez la déclaration du président du Madagascar qui parle aussi de cette plante.

  3. Dr Saramady Touré

    On ne peut avoir de preuve en l’absence d’essais. Ce premier commentateur demande à la fois une chose et son contraire.
    Dr Kourouma, veuillez surtout ne pas écouter ce genre de commentaire. Continuez vos recherches et ne renoncez guère à prendre contact avec les autorités compétentes. Vos homologues malgaches, avec le soutien de leur chef d’État, sont sur la ligne de départ pour la vulgarisation du produit. Si je peux vous être utile en quoi que ce soit, n’hésitez pas à me contacter au 622 39 39 71. Bonne réception.

    • Nous devons avoir confiance en nous même et soutenir les initiatives et compétences africaines en matière de recherches. L’Afrique doit maintenant chercher a valoriser ses plantes médicinales et cesser d’être a la solde des occidentaux. En tout cas le président Malgache a tranché dans son pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info