Accueil » Société » Coronavirus : après Donka, le centre de traitement épidémiologique du camp Alpha Yaya Diallo aussi saturé

Coronavirus : après Donka, le centre de traitement épidémiologique du camp Alpha Yaya Diallo aussi saturé

Image à titre illustratif

Troisième pays de l’Afrique de l’Ouest le plus touché par le coronavirus, la Guinée compte désormais près de 2000 cas confirmés de Covid-19. Plusieurs acteurs dont l’armée sont impliqués dans la riposte contre la maladie.

‘’L’armée n’est pas épargnée parce que les 90% des militaires vivent dans les quartiers. Il y a eu des militaires, des gendarmes, des policiers, des douaniers qui ont été contaminés. Parce que nous sommes en contact avec le reste de la population. Mais les personnes qui ont été contaminées ont bénéficié une bonne prise en charge’’, indique le directeur général des services de santé des armées.

Selon le colonel Ibrahima Kalil Touré, le centre de traitement épidémiologique des forces armées, mis en place en 2017,  a été mis en alerte dès l’enregistrement de premiers cas de Covid-19 en Guinée. ‘’De nos jours, nous sommes à la 4e vague d’admission de patients. Par la grâce de Dieu, tous les patients sont sortis guéris de ce centre’’, se réjouit-il.

Au micro de la chaine Evasion TV, ce pharmacien chimiste affirme que l’armée joue pleinement son rôle dans la riposte contre le coronavirus. ‘’Nous faisons partie du réseau de prise en charge de la maladie. En cas d’épidémie, l’armée doit être en première ligne. L’armée à travers la gendarmerie nationale accompagne le gouvernement dans l’application des gestes barrières’’.

Plusieurs patients ont été admis au le centre de traitement épidémiologique des forces armées, selon le colonel Touré, qui précise que ledit centre situé au camp Alpha Yaya Diallo est saturé.

‘’Dans une épidémie, la demande est supérieure à l’offre de santé. Tous les jours, nous avons des demandes. Des gens viennent faire des tests de dépistages. C’est pourquoi, notre centre est complétement saturé. La capacité de notre centre est de 15 lits’’, précise-t-il.

Il assure que ‘’le centre de traitement épidémiologique du camp Alpha Yaya Diallo a hérité de l’exigence, de la rigueur et de la discipline de l’armée. C’est ce qui fait que tout le monde veut venir se faire hospitaliser ici. Nous recevons trop de demandes. Malheureusement, on ne peut pas recevoir tout le monde’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info