Accueil » Politique » Damaro Camara : ‘’Pour des raisons politiques, aucun guinéen ne doit désormais mourir…’’

Damaro Camara : ‘’Pour des raisons politiques, aucun guinéen ne doit désormais mourir…’’

Le président de l’Assemblée nationale entend œuvrer pour la consolidation du tissu social. Amadou Damaro Camara invite l’ensemble des acteurs sociopolitiques à accorder leurs violons pour sauvegarder la paix en Guinée.

Elu nouveau patron du parlement, Amadou Damaro Camara entend ‘’user de tous les moyens pour aller vers les autres et leur demander d’accepter qu’on se parle. La Guinée est notre bien commun et il n’y a pas de raison qu’on ne puisse pas parler de cette Guinée’’..

Le président de l’assemblée nationale, issu des rangs du parti au pouvoir, invite l’ensemble des acteurs de la classe politique de notre pays à mettre leurs différends de côté et œuvrer pour la stabilité et la cohésion sociale.

‘’J’invite chacun d’entre nous  à œuvrer pour la consolidation du tissu social. Ceux qui sont avec nous aujourd’hui sont des guinéens, mais ceux [les opposants] qui ne le sont pas aussi également. La seule différence, c’est que nous avons une différente manière d’apprécier ce que c’est l’intérêt général’’, précise l’honorable Damaro Camara.

Il affirme que ‘’pour des raisons politiques, aucun guinéen ne doit désormais mourir ou perdre ses biens’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

7 comments

  1. Cher Honorable Damaro
    Si cela pouvait être possible nous vous applaudiront des dix mains comme dirait l’autre, Maintenant que vous êtes arrivés à mi objectif la finalité étant Sekoutoureya, vous pouvez vous permettre de donner des leçons de morale et de politique aux guinéens qui de toute façon apprécierons

  2. Porototo…
    Regardez moi ce Guignol menteur professionnel du nom de Damaro.Pourquoi vous continuez à arrêter,déporter et emprisonner les pauvres guinéens nuits et jours en cette période de RAMADAN ?.
    Comme tu as atteint ton objectif égoïste et personnel au Perchoir de l’assemblée nationale illégitime,tu racontes des conneries pour berner à nouveau le peuple de Guinée.Mais,ta cassette est rayée et tu finiras à la CPI.
    Incha Allah.

  3. Damaro, que nous racontes-tu? Tu peux être différent du premier Damaro qui nous a fait voir toutes les couleurs ? Es-tu vraiment en paix avec toi-même et ta conscience ? Quelle mouche a dû te piquer pour opérer ce virage ? Alifa aurait-il cessé d’être ton chef d’orchestre, ton maestro ? As-tu créé toutes les conditions pour que l’opposition et la majorité soient toutes deux composées de Guinéens et Guinéennes avec les mêmes droits et devoirs pour tous? T’engages-tu à restaurer l’ordre constitutionnel ? Peux-tu tendre une perche de sauvetage à Alifa ? Comment pourrais-tu le faire étant donné son entêtement ? Allez-vous réhabiliter toutes les victimes des violences en Guinée depuis l’avènement du porfessaire ? Que réservez-vous aux personnes détenues, kidnappées, arrêtées pour avoir simplement exprimer leur ras-le-bol pour une gouvernance décriée partout ? Comment feriez-vous face aux Guinéens pour leur dire qu’avec votre milice de donzos, vous avez assassiné, tué, kidnappé de paisibles citoyens ? Damaro, est-ce que tu peux faire ton mea-culpa afin que l’on sache ta part de responsabilité dans les multiples tueries lors des manifestations ? Peux-tu nous dire jusqu’à quel point Alifa s’est servi de sa politique de diviser pour régner pour opérer la déchirure du tissu social en Guinée ? Combien de milliards de dollars Alifa et sa bande de mafieux ont bloqué dans des comptes privés à l’extérieur au détriment des Guinéens qui croupissent dans une misère qui ne dit pas son nom ?
    Le tort que le règne Alifa a fait à la Guinée ne peut être ni décrit ni traduit: n’est-ce pas pour affaiblir une partie des acteurs politiques que Kaporo a, en partie, été détruit? Les mutations arbitraires et retraites anticipées, ne répondent-elles pas au désir du pouvoir de calmer les ardeurs des patriotes ? Organiser des transhumances politiques (Mouctar Diallo qui retourne de veste, Aboubacar Sylla qui devient un mutant, Baïdy aribot qui flingue son mentor) n’est-il pas une forme poussée de lâcheté, de félonie, de déloyauté ?
    Damaro, tu as du pain sur la planche. Les préalables pour réconcilier les Guinéens sont nombreux. Ça passe par le Camp de Soronkoni, par le dédommagement des nombreux commerces pillés par les pontes du pouvoir, par la vérité sur les sachets d’eau empoisonnée. Nous n’oublierons jamais les incursions armées dans nos concessions. Le pouvoir peut ignorer tous ces faits. Nous victimes, non. Les fraudes et recrutements fantaisistes à la fonction publique ne peuvent se corriger. Le non respect des engagements est encore vivace dans les esprits. Quand des Guinéens sont traités de chimpanzés au vu et su des éminences que vous êtes, sans que quelqu’un ne lève le petit doigt nous fait réfléchir. Vous avez oublié que l’argent se gagne, le pouvoir s’obtient mais que l’esprit, la beauté et le charme sont des qualités que nul ne peut acquérir. M. Traoré du Contrôle de Qualité l’avait fait remarquer à M. le Premier ministre alors qu’ils étaient tous les deux au CER 2 et 3ème cycles de Forecariah. Le ministre aurait dû le rappeler à Bantama Sow. Toi Damaro n’a rien dit. Tout ça reste gravé dans nos esprits.
    La réconciliation passe par là.
    Les Guinéens et Guinéennes acceptent ta ✋ main tendue et croient que tu agis avec l’aval du pouvoir. Si vous êtes véridiques, repentez-vous, faites amende honorable. Nous sommes Guinéen et Guinéenne. Nous avons conscience que la Guinée est au-dessus de tout. C’est pour cette raison que nous devons refuser les multiples dérives du pouvoir. Instaurons une vraie justice. l’État doit reconnaître les différents abus, identifier les coupables et leurs commanditaires. Comme ça, la réconciliation est possible.
    Ta ✋ main tendue est la bienvenue.

    • I.Sory,l’acceptation de ta part de la main tendue de Damaro Kamara est bourrée de conditions qu’il ne pourra jamais remplir.Même le dixième de cela.Donc,un nouveau dialogue inter-guinéens est voué à l’échec avant même de voir le jour,comme un mort né et il y a trop de préalables. .
      De toutes les façons,Damaro bluffe et ment aux guinéens pour satisfaire sa soif de pouvoir en Guinée comme futur président de la république.

      • J’ai la certitude que Damaro ment comme il respire. Toutefois, ce ne doit pas être une raison pour refuser sa ✋ tendue. L’ouvrier se reconnaît à la tâche. Certainement qu’il a les moyens de sa politique. On n’ira pas à un dialogue sans en imposer nos conditions à nous aussi. Personne n’est plus dupe dans ce pays. Il faut arrêter avec la mascarade.

        • Mais,si tu te rappelle bien, Damaro Kamara avait dit à l’opposition politique au plurielle,qu’on ne vienne pas négocier ou dialoguer avec les conditions définies au départ par cette opposition.
          Donc,s’il n’y a pas des points communs de discussion au départ,c’est inutile de s’asseoir autour de la même table.
          Damaro Kamara campe toujours sur cette position pour berner à nouveau l’opposition politique guinéenne.

  4. C’est Damaro qui souhaite une rencontre avec les différents acteurs impliqués dans la crise actuelle. Si nous devons nous asseoir autour d’une table, c’est pour nous faire entendre. C’est lui qui nous sollicite. L’histoire ne retiendra pas que nous avons refusé la main tendue. La suite permettra d’apprécier le comportement de chacune des parties dans cette crise. A travers le monde, des voix commencent à s’élever pour condamner le putsch constitutionnel orchestré par Alifa et ses acolytes. Ne formons surtout pas sur nos lauriers. Avec le fndc, formons un bloc compact et allons à l’assaut des victoires diplomatique, politique et économique. Vincent Bolloré est sous mandat pour corruption avérée, le régime Alifa est mis en cause par le département d’État de la défense des USA pour tripatouillage de la constitution. Allons lentement mais sûrement. Damaro, et partant le pouvoir de Alifa, est obligé de négocier pour une sortie de crise.
    Pour la riposte au Covid-19, quel traitement fut réservé au gouvernement Alifa ? Par personne interposée, Alifa négociera pour tirer son épingle du jeu. Déjà que les bases d’une CPI se dessinent, le gouvernement est dans l’obligation de négocier pour éviter le pire et ce quel que soit le prix à payer. C’est aussi ça la politique. Ni Alifa, ni Damaro ne sont dupes. Ils ont allumé le feu qui les consumera. Ils doivent aussi trouver le moyen d’éteindre le feu. Il faut faire l’économie d’une crise. Demandons la , Alifa et sa bande vont offrir la lune, mais tout ce qui gravite tout autour. Ils se plieront à tout tôt ou tard. Peu importe, le fndc ne dort pas. Nous serons là pour la suite.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info