Accueil » Interview » Des cas de Covid-19 enregistrés à la maison centrale, l’avocat de Toumba Diakié prévient : ‘’S’il venait à être emporté par cette maladie…’’

Des cas de Covid-19 enregistrés à la maison centrale, l’avocat de Toumba Diakié prévient : ‘’S’il venait à être emporté par cette maladie…’’

Après la détection de près de 60 cas positifs de coronavirus à la maison centrale, les autorités ont installé un centre de traitement pour soigner les détenus qui ont eu à contracter la maladie.

L’avocat de l’ancien aide de camp du capitaine Moussa Dadis Camara craint pour la vie de son client en prison. Maitre Paul Yomba Kourouma rappelle que Toumba Diakité souffre d’une pathologie qui nécessite des soins. Entretien !

VisionGuinee : Bonsoir Maitre Paul Yomba Kourouma. Des cas de Covid-19 ont été détectés à la maison centrale de Conakry où est détenu votre client Toumba Diakité. Quelle analyse faites-vous de la situation ?

Me Yomba Kourouma : Nous sommes préoccupés par cette maladie qui s’est invité dans ce centre de détention qui connait une population carcérale supérieure à la capacité d’accueil. Cette situation est due à la lenteur des procédures judiciaires, la prolongation des détentions provisoires sans jugement, l’oubli de certains détenus dans la prison. Ce qui favorise le développement de pathologies de toute nature dont le Covid-19.

Que doit faire l’Etat face à la situation ?

Le retard accusé dans la libération d’une catégorie de prisonniers impose désormais un dépistage général avant toute mesure. Cela permettra afin d’éviter la propagation de la maladie dans des familles. Vu qu’il est en contact avec les détenus, le personnel pénitentiaire est fortement exposé. Ils apparaissent comme des agents potentiels de propagation de la maladie.

Quelles sont les nouvelles de votre client Toumba Diakité ?

Nous sommes très inquiets pour notre client Aboubacar Toumba qui est connu malade. Il  soufre, développe une grave pathologie. Exposé au coronavirus, il risque vraiment d’en pâtir. Actuellement, nous n’avons pas de contact avec lui, parce que la zone est à risque et nous craignons d’être infectés par le virus.

Avez-vous espoir de le voir libre en raison de la crise sanitaire ?

Nous savons que le ministre de la justice a dit que les personnes prioritaires qui devront être libérées sont les mineurs, les personnes âgées et les malades. Nous pensons que Toumba fera partie de cette catégorie de personnes à libérer. Si Toumba venait à être affecté ou emporté par cette maladie, étant donné que c’est la personne ressource à leurs yeux pour le procès du 28 septembre, je crois qu’on n’aura pas de procès. Nous avons toujours dénoncé la discrimination dont il fait l’objet notamment le refus des autorités d’interroger les personnes inculpées ou même d’enfermer ceux qui sont au même titre que lui dans ce dossier. Ce qui nous pousse à dire que Toumba est le sacrifice expiatoire de ses pairs. Sa situation en prison nous préoccupe.

Par Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416 /boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info