Accueil » Politique » L’opposition rejette la nomination de Mamady 3 Kaba à la CENI : ‘’C’est un militant du RPG portant la cagoule de la société civile’’

L’opposition rejette la nomination de Mamady 3 Kaba à la CENI : ‘’C’est un militant du RPG portant la cagoule de la société civile’’

Dans une déclaration publiée mardi, l’opposition dénonce et rejette catégoriquement la nomination de Mamady 3 Kaba au poste de commissaire à la CENI en remplacement de Maitre Amadou Salif Kébé, décédé.

Pour Cellou Dalein Diallo et ses pairs, la désignation de Mamady 3 Kaba est illégale au regard de l’article 11 de la loi organique du 5 juin 2018 portant organisation, attributions et fonctionnement de la CENI.

L’opposition rappelle que l’article 11 de ladite loi stipule qu’«en cas de vacance consécutive au décès à la démission ou à toute autre cause d’empêchement définitif d’un commissaire constaté par la cour constitutionnelle saisie par le bureau de la CENI, il est procédé à son remplacement dans les mêmes conditions que celles de sa désignation pour le reste du mandat en cours ».

Les opposants au régime d’Alpha Condé affirment que la désignation de Mamady 3 Kaba viole l’arrêt de la cour constitutionnelle qui a constaté la vacance du poste, tout en précisant que le barreau de Guinée est l’organisation de la société civile qui doit désigner le remplaçant de Me Salif Kébé.

Ils considèrent que l’intégrité, l’impartialité et la bonne moralité des représentants de la société civile sont capitales pour l’indépendance et la neutralité d’une CENI politique et paritaire.

‘’La décision de M. Kaba comme commissaire à la CENI intervient 10 jours seulement après sa nomination au poste de directeur de cabinet de M. Amadou Damaro Camara, président du parlement issu du coup de force du 22 mars. Or, il n’est un secret pour personne que M. Camara qui se considère comme dauphin constitutionnel est intéressé à bien des égards par les prochaines échéances électorales’’, mentionnent Dalein et Cie.

Pour l’opposition, Mamady Kaba est un ‘’militant notoirement connu du RPG dont il est resté un fervent défenseur dans le débat public. C’est à ce titre qu’il a joué un rôle actif dans la défense du référendum et du 3e mandat ainsi que dans la destitution illégale et cavalière de l’ancien président de la cour constitutionnelle Keléfa Sall’’.

‘’La nomination de M. Kaba, militant du RPG portant la cagoule de la société civile n’est pas de nature à garantir la transparence des futures élections et la confiance des acteurs politiques vis-à-vis de la CENI grandement mise à mal par l’entière soumission de son prédécesseur à l’exécutif’’, martèlent les adversaires politiques d’Alpha Condé.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

5 comments

  1. Ce n’est pas une surprise de ne pas reconnaître la nomination du nouveau président de la ceni car lopposition guinéenne même dieu ils le reconnaît pas !

    • Bien compris mais ceci dit en passant répétez les mêmes habitudes et s’attendre à de résultats différents n’est que de la folie car nous le savons tous que ces personnes là ont une intention caché et d’ajouter cette Ceni sera appréciée lorsque la nomination se fera par Cellou.

      • Panafricain, quel que soit le Guinéen qui sera élu à la magistrature suprême de notre pays, l’important pour nous c’est de nous convaincre que le pays sera dirigé pour une Guinée unie, forte et prospère. Nous voulons d’une Guinée où il fera bon vivre où les ressources du sol et du sous-sol seront la propriété exclusive du peuple guinéen. Nous voulons d’une Guinée où la justice, la liberté, l’égalité, l’Union de tous, la solidarité ne sont pas que de vains mots. Nous voulons que le malade ait ses produits pharmaceutiques, qu’aucun enfant ne marche nu-pieds, que l’enfant du ministre fasse les mêmes écoles. Nous rêvons d’une Guinée où les droits et devoirs sont respectés tant par les gouvernants que par les sans-voix. Nous voulons d’une Guinée où la loi est la même pour tous. Je rêve d’une Guinée où la diversité, facteur de développement et d’épanouissement, n’est pas exhibée pour favoriser un groupe ethnique. Je rêve d’une Guinée où, pour chaque enfant, il y a là même chance pour tous. Il est possible de bâtir une Guinée débarrassée de haine, de mépris de l’autre. Je rêve d’une Guinée où, dans une communion d’esprit, d’idée et de pensée, nous tous et toutes, bâtissons une Guinée émergente. Je rêve d’une Guinée où je ne m’identifie plus comme soussou, forestier, peul, maninka ou autres. Je rêve d’une Guinée où je ne vote qu’en fonction de la pertinence des programmes de société et non en fonction de mon appartenance ethnique. Je rêve d’une Guinée où les postes tiennent compte des aptitudes et non de la reconnaissance.
        J’aurais pu naître peul, malinké, soussou, forestier ou autre. C’est une pure volonté de Dieu. Je veux que ma Guinée ne soit pas un nouveau Burundi. Je souhaite que le futur président soit un Guinéen tout court et non un maninka, un soussou, un forestier ou un peul. Que le président élu respecte la loi, la constitution. Je voudrais que l’être humain soit respecté, qu’on ne le prive pas du droit à la vie. Si le président élu sait ce qu’il faut faire, tout le monde vivra en paix. Au Mexique, tout chef élu n’exerce qu’un seul et unique mandat. En Suisse, il y a une élection de l’exécutif au cours de chaque année. Dans la plupart des démocraties, le respect de la constitution est de rigueur. La Guinée, à l’instar des autres nations, a besoin d’institutions républicaines fortes et non d’hommes forts. Les cimetières sont pleines à craquer de personnes indispensables. Nous devons accepter l’alternance qui est l’expression la plus avancée de la démocratie.

  2. Panafricain, de par ce sobriquet simplement, tu es un homme de paix apparemment. Ne prends position dans un débat que pour clarifier les positions. Fais preuve de neutralité, d’impartialité. Ne t’aliène aucun parti. Dis-toi qu’il y a des partis pour la justice mais qu’il n’y a pas de partis justes. Il se pourrait que la nomination de M. Kaba relève d’une telle logique. Les politiciens, en général, ne défendent que leurs intérêts. Tu as vu ce qui s’est passé avec les listes électorales. Qui eût cru ?

  3. Qu’il (Kaba) retourne d’où il vient. A banna.

    Alpha Condé et son clan gouvernemental passent tout leurs temps à violer les lois de la république en Guinée depuis 2010.Et,le Barreau ne se laissera pas faire selon le dicta de Alpha Condé et Damaro Kamara.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info