Accueil » Politique » Damantang Camara prévient qu’il est hors de question de laisser le FNDC descendre dans la rue

Damantang Camara prévient qu’il est hors de question de laisser le FNDC descendre dans la rue

Le Front national de la défense de la constitution (FNDC) a décidé de reprendre les manifestations de rue pour réclamer la libération de ses membres détenus en prison. Le gouvernement guinéen est sorti des bois pour promettre d’étouffer dans l’œuf toute protestation en cette période de crise sanitaire.

Selon le ministre de la sécurité, la préoccupation de tous les guinéens devrait être comment  bouter le Covid-19 hors de nos frontières.

‘’Vu  la puissance de la contamination du Covid-19 et l’état d’urgence sanitaire qui a été mis en place, certaines déclarations nous ont paru raisonnables. Nous ne pensions pas que le FNDC allait décider de reprendre ses manifestations’’, indique Damantang Albert Camara.

Il ajoute qu’il est hors de ‘’question de laisser [le FNDC] faire des manifestations au moment où nous sommes en état d’urgence’’.

D’après le ministre Damantang Albert Camara, après ‘’l’échec de leurs stratégies mises en place pour empêcher le référendum et les législatives, ils souhaitent entamer une autre phase de mise en danger la vie de la République”.

Pour lui, le FNDC veut mettre des citoyens en face des forces de l’ordre pour “provoquer des violences et des victimes de manière à justifier encore une fois la remise en cause des institutions’’.

En lieu et place des manifestations de rue, il estime que le FNDC, en tant qu’organisme qui se veut ‘’défenseur des citoyens et de la République, devrait participer à l’effort national qui est en train d’être mené pour bouter la pandémie loin de nous. Malheureusement, nous constatons tout à faire le contraire. Et pour nous, il n’est pas question de se laisser faire’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416 /boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

5 comments

  1. Damantang Camara raconte des balivernes….

    Pourquoi Alpha Condé a organisé sa fameuse élection législative et référendaire en pleine épidémie de Pandémie COVID-19 (le 22 mars) ???
    Le FNDC a tous ses droits légitimes d’organiser des manifestations de rue. Même Hongkong le fait présentement contre la Chine, etc…Pourquoi pas en Guinée,parce que vous continuez à faire la pluie et le beau temps au sein du gouvernement rpg/aec.
    Rien n’empêchera la lutte contre la domination du peuple de Guinée et contre les voleurs des finances publiques et les ressources minières de la Guinée.
    Vive la démocratie et la lutte continue jusqu’à la victoire finale contre ce régime de Alpha Condé.

  2. Son excellence ya pas deux capitains dans un bateau, que les fauteurs de troubles soient châtier à la rigueur

    • Panafricain, tu es apparemment un grand homme. Malheureusement, tu as l’air de semer la terreur, la désolation. Peut-être que tu es appelé à jouer un grand rôle, à avoir un grand festin. Ne t’aliène à aucun parti. Prends position mais pour recentrer les débats, les recadrer. Une position partisane t’éloigne de tout compromis, de tout consensus. Tu as vu le sort de Moussa Condé alias Tâta Vieux. C’est un grand homme par le coeur. Malheureusement, il s’est trop compromis auparavant.

  3. Alhassane Dalanda Diallo

    FNDC

  4. Pas surtout deux poids, deux mesures. Quand c’est l’État qui est hors la loi, c’est le motus et bouche cousue sur ce qui se fait. Quand c’est l’opposition plurielle ou le fndc, c’est la répression qui s’abat : on tire sur tout ce qui se meut, même sur les femmes en grossesse ou le bébé qui, sans arrière-pensée, se déplace dans la cour ou à l’arrière-cour, c’est le règlement de compte et ce, dans le silence total de l’État voyou et l’impunité totale des gouvernants. Dieu, tu es témoin de ce qui se passe. Jusqu’ à quand perdurera la situation ? Je ne croise pas les bras. La loi du talion doit être de mise. Et maintenant, plus question de rester en défensive. Il faut aussi administrer des coups, il faut harceler les forces militaires et paramilitaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info