Accueil » Politique » Après le revirement d’Elie Kamano, un proche de Makanera en colère : ‘’il a déçu beaucoup de guinéens…’’

Après le revirement d’Elie Kamano, un proche de Makanera en colère : ‘’il a déçu beaucoup de guinéens…’’

Le 29 mars dernier, Elie Kamano a annoncé son retrait au sein du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), mouvement sociopolitique au sein duquel il a milité contre le changement de la loi fondamentale. Mercredi, l’ancien reggaeman s’est dit prêt à collaborer avec le pouvoir en place.

Une annonce qui a suscité une vague de réactions. Le vice-président du Front national pour le développement (FND) estime que la jeunesse, par son attitude, a une part de responsabilité dans le retard de la Guinée.

‘’Je me rends compte que je me suis trompé depuis au début. J’avais l’impression que ce sont les anciens qui avaient mis ce pays à terre. Je me disais que ce sont eux qui sont responsables de tout ce qui arrive aujourd’hui à la jeunesse’’, indique Boubacar Barry.

Au finish, dit-il, ‘’je me suis rendu compte que la jeunesse guinéenne est responsable de tout ce qui lui arrive. Parce qu’elle n’a aucun repère, encore moins une conviction. Nous avons à faire à une jeunesse qui ne sait même pas ce qu’elle veut’’.

‘’Comment se fait-il que des jeunes arrivent à se faire berner par l’argent de la corruption ?’’, se demande ce proche du député Alhousseine Makanera avant de souligner : ‘’Qu’ils soient de la mouvance ou de l’opposition, la plupart des jeunes qui font la politique en Guinée n’ont pas de conviction. Ce sont des jeunes qui ne sont pas responsables’’.

‘’Comment se fait-il, aujourd’hui, qu’Elie Kamano qui se considérait comme un donneur de leçons fasse un revirement ? Malgré qu’il n’était pas avec nous au sein de la mouvance, je me disais que c’était un homme de conviction. Mais de nos jours, il a déçu beaucoup de guinéens, non pas parce qu’il a quitté l’opposition, mais qu’il ne vise que la rémunération’’, explique-t-il.

‘’Comment peut-on vouloir renouveler la classe politique sans conviction ?’’, s’interroge notre interlocuteur, assurant que ‘’la nouvelle génération est corrompue. Pour des miettes, beaucoup d’entre nous passent leur temps à défendre des cadres accusés de détournement de deniers publics.  Si c’est sur cette jeunesse que nous comptons, je peux vous assurer que nous sommes mal partis’’.

Boubacar Diallo indique que ‘’vous soyez de la mouvance ou de l’opposition, quand on est jeunes, il faut chercher à apprendre les bonnes manières. N’apprenons pas la malhonnête, cela ne fera pas avancer notre pays’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Bien dit Boubacar Bah du FND.

    Les nouvelles générations de guinéens doivent avoir des convictions et surtout ne pas se faire manipuler pour de l’argent éphémère.
    Moi,j’ai plus de 65 ans (même génération que Ami Touré, Mairesse de Kaloum),mais depuis la 1ère république,nous les jeunes,on militait par idéologie et, on refusait toutes allégeances corruptibles à l’Université Gamal A. Nasser et autres institutions gouvernementales.Et,jusqu’à présent,on nous respecte à cause de cela.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info