Accueil » Politique » Un cadre de l’UFDG qualifie de ‘’pipeau’’ l’appel au dialogue politique lancé par Alpha Condé

Un cadre de l’UFDG qualifie de ‘’pipeau’’ l’appel au dialogue politique lancé par Alpha Condé

L’ancien président de la délégation spéciale de Kindia affirme que l’appel du chef de l’État à un dialogue inclusif n’a pas suivi la procédure normale. Abdoulaye Bah dit à qui veut l’entendre que l’opposition n’a pas été saisie officiellement pour un quelconque dialogue.  

‘’Pour nous, la forme biaise le fond. C’est par son Premier ministre qui est chargé du dialogue social et politique, qu’il aurait dû passer en adressant une lettre en bonne et due forme aux acteurs politiques de l’opposition que nous sommes’’, affirme ce cadre issu des rangs de l’UFDG.

Selon Abdoulaye Bah, ‘’on ne peut pas glisser une phrase dans un discours pour pousser les gens à parler. Ce n’est ni sérieux, ni responsable, ni crédible, encore moins sincère. Nous attendons une lettre officielle de Kassory Fofana invitant l’opposition à un dialogue. Autrement, c’est du pipeau’’.

Il assure que adversaires politiques d’Alpha Condé sont prêts à se retrouver autour de la table des négociations en vue d’aplanir leurs divergences avec le pouvoir en place.

‘’Si on est saisis officiellement, il n’y a pas de raison qu’on ne dialogue pas, mais nous allons poser les conditions avec le pouvoir’’, précise M. Bah.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Ce sont surtout certains communicants de l’UFDG qui se montrent soit mal inspirés soit incapables de traduire une ligne de discipline cohérente et efficace.

    S’il est politiquement difficile de rejeter crûment la fallacieuse offre de dialogue d’un MAK dont tout le monde sait désormais que c’est quelqu’un qui se mentirait y compris à lui-même, qu’est-ce que c’est laborieux, dans le camp de son principal challenger, de trouver les mots appropriés pour répondre (…)

    Si ancré qu’il est dans son entêtement à se maintenir au pouvoir, surtout pour ne pas laisser un représentant de la plus forte et dynamique communauté ethnique guinéenne accéder démocratiquement à la magistrature suprême du pays, on ne peut pourtant pas dire que c’est au moyen d’une stratégie tant soit peu élaborée que le chef d’Etat et fossoyeur leader du RPG/AEC parvient ainsi à tromper son monde depuis bientôt 2010.

    On voit clairement que l’expérience de toutes ces années de gouvernance chaotique ne semble pas avoir appris grand-chose sur la personnalité du MAK. Sinon, avec tout ce qui s’est passé depuis 2015, et les parjures de mars et mai 2020, c’est ni plus ni moins que son départ de Sékhoutouréya avant terme, qui aurait été la meilleure carte politique à jouer, pour l’UFDG et son frileux leader.

    Mais comme cela pourrait s’appliquer au cas de l’écrasante majorité de nos frères Foutaniens notamment : « Si vous ne poussez pas vos peurs dans un coin, ce sont vos peurs qui vous pousseront dans un coin. » (Charles Wagner)

    Was-Salam !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info