Accueil » Politique » Un avocat assure que ‘’la Guinée n’a pas une constitution légitime’’

Un avocat assure que ‘’la Guinée n’a pas une constitution légitime’’

L’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats de Guinée milite au sein du FNDC en faveur de la défense des acquis démocratiques. Malgré l’arrêt rendu par la cour constitutionnelle pour mettre fin à la polémique sur la falsification de la nouvelle constitution, l’avocat n’a pas dit son dernier mot.  

‘’Certains disent que le FNDC a échoué dans son combat contre l’adoption d’une nouvelle constitution. Autrement dit, qu’il n’a pas pu empêcher l’organisation d’un référendum et l’adoption d’une nouvelle constitution’’, fait remarquer Me Traoré, assurant que ‘’lorsqu’on analyse ce qui s’est passé après le 22 mars, l’on se rend compte que le FNDC avait toutes les raisons de se battre contre ce projet’’.

Il estime que ‘’la volonté du peuple n’a jamais été la véritable préoccupation de certains. C’est pourquoi, le combat du FNDC est tellement légitime que même Dieu est de son côté’’.

Rappelant que le principal reproche que les promoteurs et partisans du changement de constitution faisaient à la constitution de 2010 est ‘’le fait de n’être pas légitime pour n’avoir pas été approuvée au référendum’’, l’avocat affirme qu’ils ‘’ne se sont même pas rendu compte qu’ils ne devaient pas changer le contenu d’un texte constitutionnel une fois qu’il a été soumis au référendum et voté’’.

Et d’ajouter que ‘’même si notre juge constitutionnel a tenté de mettre cette supercherie dans une enveloppe juridique avec des arguments aussi alambiqués que superficiels, il n’en demeure pas moins que le mal est déjà fait’’.

« Le juge constitutionnel a tellement voulu se ranger du côté du pouvoir qu’il s’est fourvoyé. Il aurait même pu dire que les  différences entre le projet de constitution soumis au référendum et le texte publié au journal officiel n’étaient que des erreurs matérielles et ordonné la publication d’un errata dans le Journal officiel’’, argumente-t-il.

L’ancien bâtonnier de conclure que ‘’Dieu n’inspire pas ceux qu’il a décidé d’égarer. En fin de compte, notre respectable juge constitutionnel pense avoir réglé un problème qui reste entier. La Guinée n’a pas une constitution légitime, c’est-à-dire une constitution émanant des Guinéens. On est au point zéro’’.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info