Accueil » Économie » Lancement officiel du Fonds d’appui aux Groupements d‘intérêt économique (GIE) et aux entreprises

Lancement officiel du Fonds d’appui aux Groupements d‘intérêt économique (GIE) et aux entreprises

Le 29 mai dernier, le président Alpha Condé a créé un Fonds d’appui aux Groupements d‘intérêt économique (GIE) et aux entreprises pour répondre efficacement et favorablement aux préoccupations majeures du secteur privé dans le cadre du Plan de riposte économique contre la pandémie de Covid-19. Ce vendredi, sous l’égide du ministère de l’Industrie et de petites et moyennes entreprises, le comité de pilotage dudit fonds a tenu une réunion pour lancer officiellement ses activités.

Mis en place par le président de la République, le Fonds d’appui aux Groupements d‘intérêt économique (GIE) et aux entreprises a pour but de soutenir la compétitivité des entreprises locales et développer leur résilience face aux conséquences de la pandémie sur le secteur privé guinéen. Il vise également à préparer les entreprises guinéennes à se positionner aux échéances d’intégration sous-régionale et continentale dans le contexte post Covid-19

‘’La situation nationale économique a été difficile depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire pour cause de la pandémie liée à la Covid-19. Notre pays n’a pas été épargné par cette crise qui a affecté notre population et notre rythme de croissance. En dépit de cette conjoncture économique difficile, la Guinée résiste grâce à la promptitude et à la pertinence des mesures urgentes et adaptées que le gouvernement a bien voulu diligenter dans le cadre de la riposte contre la dite pandémie’’, indique le président du comité de pilotage du Fonds d’appui aux Groupements d‘intérêt économique (GIE) et aux entreprises.

Dans son discours, Aliou Souaré n’a pas manqué d’exprimer ses remerciements au président de la République, au Premier ministre et au ministre de l’Industrie et des PME pour le choix porté sur sa personne. Il s’est engagé à œuvrer pour être à la hauteur de la mission qui lui a été confiée.

Avec ces ressources d’urgences, affirme-t-il, ‘’nous avons la volonté de concrétiser la ferme volonté du président de la République de sauver des emplois et de protéger les entreprises’’. Par cet acte, selon M. Souaré, ‘’le gouvernement a pris l’engagement de donner les outils et les moyens nécessaires pour une relance rapide et sûre de notre économie’’.

Il a rappelé à l’ensemble des membres du comité de pilotage du Fonds d’appui aux GIE et aux entreprises et du secrétariat technique l’impérieuse nécessité d’être guidés en tout temps et en tous lieux par la rigueur et l’efficacité dans leurs actions afin que cette initiative présidentielle soit couronnée de succès.

Pour sa part, ministre de l’industrie et des PME a évoqué les raisons qui ont prévalu à la création de ce Fonds. ‘’Le président de la République a estimé que la crise que nous traversons, ainsi que le reste du monde, n’est pas que sanitaire. Il est vrai qu’il y a un défi urgence d’y faire face sur le plan sanitaire. Mais à côté, il a perçu une menace plus insidieuse dont la portée pourrait être plus grave. Il s’agit de l’économie, comment protéger notre économie’’, souligne Tibou Kamara.

C’est dans ce cadre, poursuit-il, ‘’bien que sur le front avec le corps médical et le personnel soignant, le Professeur Alpha Condé a instruit son Premier ministre et l’ensemble du gouvernement de réfléchir à un plan de riposte économique et sociale de manière à limiter les effets de la pandémie sur le court terme et de créer les conditions de la relance après la pandémie. C’est dans cet esprit que ce Fonds a été mis en place’’.

Le patron du département de l’Industrie de souligner qu’il ne s’agit pas de subventions ou d’assistances. Conformément au décret présidentiel,  clarifie le ministre Tibou Kamara, ‘’c’est un Fonds qui a été mis en place dans un double objectif à savoir : protéger l’activité économique et assurer notre relance après la crise. C’est une  manière de faire en sorte que les activités ne souffrent pas de l’impact de la pandémie, mais aussi que les emplois soient protégés pour éviter à notre pays de connaitre une instabilité sociale à cause du pouvoir d’achat érodé après la crise sanitaire’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info