Accueil » Société » Kankan va-t-il lâcher Alpha Condé ? ‘’Depuis qu’il est venu au pouvoir, nous ne faisons que souffrir’’

Kankan va-t-il lâcher Alpha Condé ? ‘’Depuis qu’il est venu au pouvoir, nous ne faisons que souffrir’’

A Kankan, fief du pouvoir d’Alpha Condé, des citoyens sont en colère. Ils expriment leur mécontentement dans la rue pour réclamer le courant électrique. Ce lundi 29 juin, les autorités ont déployé un imposant dispositif sécuritaire dans la commune urbaine où une manifestation de rue a été tuée dans l’œuf. .

Le Nabaya va-t-il tourner le dos à Alpha Condé ? L’un des meneurs de la grogne sociale qui ne laisse pas indifférentes les autorités, s’est confié à VisionGuinee. ‘’Ce n’est pas un problème politique. Nos revendications sont sociales. Mais les autorités veulent en faire un problème politique pour accuser l’UFDG, l’UFR, le PEDN et le PADES d’être derrière ce soulèvement populaire’’, indique Mohamed Kakossa Konaté.

Il affirme que des citoyens de Kankan se sentent oubliés par le pouvoir en place. ‘’Ils en ont marre. A Kankan, nous n’avons pas d’électricité, pas de routes et les jeunes n’ont pas d’emploi’’ ; dénonce-t-il.

Il ajoute en soulignant que ‘’nos parents qui sont dans le gouvernement s’occupent de leurs familles. Nous sommes inquiets. Depuis qu’Alpha Condé est venu au pouvoir, il a liquidé tous les leaders de la Haute Guinée. On ne peut pas continuer à vivre dans cette situation. Nous ne sommes pas bêtes, on sait ce qui se passe’’.

‘’Depuis qu’il [Alpha Condé] est venu au pouvoir, nous ne faisons que souffrir. Lansana Conté, malgré tout, nous a réalisé de bonnes routes.  Mais lui, il nous prend aujourd’hui comme ses ennemis jurés. Mais cela ne nous empêchera de réclamer nos droits’’, conclut-il.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. Vous remarquerez tous, qu’il y a des manifestations de rue à Kankan, depuis ces derniers temps ; mais, qu’il n’y a par contre, aucun mort !!
    Si c’étaient des Peuls qui manifestaient ainsi, on aurait déjà dénombré plusieurs morts et le kidnapping des meneurs, par la police !!
    Le FNDC n’a pas le droit de manifester, à cause du Coronavirus ; mais, à Kankan, il y a des guinéens qui sont au dessus de la loi ; il y a là, deux poids et deux mesures !!
    Sacré Alpha ; ça prendra le temps que ça prendra ; mais, sa dictature sanguinaire sera balayée un jour !! Inch’Allah !!
    Merci.

  2. Vous avez laissé ce mécréant burkinabé vous berner voilà maintenant les conséquences.

  3. J’attendais d’avoir la certitude que cette deuxième journée de manifestations de rue de Kankan n’avait réellement provoqué aucune répression sanglante de la part des forces de tueries de l’Etat-RPG/AEC.

    Et à présent que le traitement diffrencié des citoyens guinéens par le pouvoir du mystificateur Alifa Koné (MAK) ne fait visiblement plus l’ombre du moindre doute, il y a tout lieu de louer avant tout le courage et la détermination des vaillants manifestants de Kankan, en attendant ceux des autres soi-disant fiefs électoraux acquis au pouvoir RPGiste.

    Même si les principaux organisateurs de ce mouvement de protestation contre la pénurie chronique d’électricité dans cette ville, qui passe pourtant pour la « deuxième capitale » du pays, refutent tout caractère politique à leurs manifestations, l’on ne peut s’empêcher d’en tirer ces quelques enseignements qui s’imposent.

    Ce sont l’irresponsabilité et les divisions séculaires, sur fond de lâchetés et d’égoïsmes des élites peules, ayant fini par cristaliser la vulnérabilité collective de toute cette première communauté ethnique du pays, qui constituent désormais les véritables facteurs de déséquilibre sociopolitique concourrant à vider inexorablement à terme (même) la notion de « Nation » guinéenne de toute sa substance.

    Dans un contexte sociopolitique guinéen où l’ethnostratégie a toujours prévalu notamment aux idéaux de contruction d’unité nationale, il n’est pas objectivement évident à établir que nos centaines victimes des tueries ciblées de l’ethno-fascisant pouvoir RPGiste, ne doivent pas également leur martyr collectif à la solide réputation d’attentisme voire à la séculaire lâcheté et au manque de courage notamment des élites de la communauté peule de Guinée.

    Allez donc faire gober à un CELLOU ou à certains valets foutanké de la scène politique actuelle du pays, la morale de cette édifiante citation d’Eleanor Roosevelt. « Personne ne peut vous faire sentir inférieur sans votre consentement. »

    Osons seulement espérer qu’après cette salutaire série de manifestations de rue de Kankan, plus personne n’osera encore invoquer sa méconnaissance de la nature clairement dangereuse de la gouvernance désastreuse du vieux MAK et de son clan de pilleurs de ressources criminels et mafieux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info