Accueil » Politique » Dalein pose des conditions préalables au dialogue avec Alpha Condé : ‘’Qu’on annule le double scrutin du 22 mars…’’

Dalein pose des conditions préalables au dialogue avec Alpha Condé : ‘’Qu’on annule le double scrutin du 22 mars…’’

Le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) continue de douter de la sincérité de la main tendue du président Alpha Condé. Cellou Dalein Diallo assure que les opposants au régime en place n’entendent pas lâcher du lest dans le combat qu’ils mènent pour la défense des acquis démocratiques.

Le chef de l’Etat a manifesté sa volonté de dialoguer avec ses opposants pour la tenue d’une présidentielle apaisée et inclusive. Cellou Dalein Diallo n’accorde aucun crédit à la main tendue d’Alpha Condé.

‘’Moi je n’ai pas vu cette main tendue. C’est vrai que devant des diplomates américains attachés au dialogue et l’apaisement, il l’a dit. Nous, nous voulons d’abord la condition préjudicielle. Qu’on annule le double scrutin du 22 mars et qu’on se retrouve’’, exige-t-il.

Le président de l’UFDG affirme que le pensionnaire de Sékhoutouréyah n’a jamais eu la volonté de dialoguer avec ses opposants.

‘’Toutes les autorités morales et religieuses du pays avaient appelé Alpha Condé à arrêter la répression et à ouvrir un dialogue. Le FNDC, lorsqu’il a été contacté, avait accepté de suspendre ses manifestations pour privilégier le dialogue. Ces autorités morales n’ont pas pu infléchir la position d’Alpha Condé qui ne voulait pas organiser des élections inclusives sur une base consensuelle’’, rappelle Cellou Dalein Diallo.

‘’L’ensemble des partenaires techniques et financiers, que ce soit la CEDEAO, l’UA, l’OIF, les Etats-Unis, l’UE, ont demandé à Alpha Condé d’ouvrir le dialogue, mais il a refusé et a fait son coup de force’’, ajoute-t-il.

‘’On ne peut pas aller à un dialogue sans qu’un préalable majeur ne soit. Qu’on revienne à la situation d’avant pour voir comment on peut bien organiser aussi bien la présidentielle que les législatives’’, indique M. Diallo.

‘’Nous sommes intransigeants sur les conditions de transparence et nous pouvons être flexibles sur le délai. Sans cela, on se battra, on résistera, y compris par la rue, pour empêcher la mascarade qui se prépare pour le 18 octobre’’, conclut le président de l’UFDG.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info