Accueil » Politique » Présidentielle 2020 : Ousmane Kaba maintient sa candidature et estime que la CENI ‘’n’a jamais été fiable’’

Présidentielle 2020 : Ousmane Kaba maintient sa candidature et estime que la CENI ‘’n’a jamais été fiable’’

Le dirigeant du Parti des démocrates pour l’espoir (PADES) veut coûte que coûte aller à la présidentielle et n’entend pas revenir sur sa décision de se porter candidat à la prochaine élection présidentielle. Dr Ousmane Kaba émet des doutes sur la crédibilité de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Mercredi dernier, des membres de la CENI se sont désolidarisés du chronogramme électoral qui fixe la date de la présidentielle au dimanche 18 octobre prochain.

Ousmane Kaba, qui dit ne pas avoir un représentant au sein de l’organe de gestion des élections, assure que ‘’la CENI n’a jamais été un organe fiable. Vu ce qui s’est passé dans les élections précédentes, on peut savoir que la CENI n’est pas fiable. Le fait d’en avoir fait une CENI politique, c’est quelque chose qui ne me convient pas. Parce que théoriquement, ils sont neutres. Dans les faits, les membres de la CENI sont inféodés à leurs partis d’origine’’.

‘’La CENI n’a jamais été faible, parce que les résultats ont toujours été falsifiés. Je ne suis pas étonné de voir des dissensions à l’intérieur de cette institution où tous les commissaires ne partagent pas le chronogramme qui a été proposé’’, ajoute-t-il dans Espace expression, précisant que les griefs contre l’institution électorale sont tout à fait fondés.

Malgré tout, dit-il à qui veut l’entendre, ‘’je ne laisserai pas les gens aller seuls à une élection pour faire ce qu’ils veulent (…). Mais quelles que soient les conditions, je ne laisserai jamais le pouvoir seul à ces élections. La politique de la chaise vide n’a aucun sens’’.

Pour étayer ses propos, il indique que ‘’nous avons vu des cas dans la sous-région. Des gens avaient tous les pouvoirs, ils ont fait ce qu’ils voulaient. Une fois aux élections, les citoyens, qui en avaient marre, ont décidé de voter contre le pouvoir. On l’a vu au Sénégal avec le président Wade, en Gambie avec Yahya Jammeh’’.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info