Accueil » Société » Les autorités religieuses interdisent à l’imam Nanfo Ismaël Diaby de parler au nom de l’islam en Guinée

Les autorités religieuses interdisent à l’imam Nanfo Ismaël Diaby de parler au nom de l’islam en Guinée

Le secrétariat général aux affaires religieuses a décidé d’infliger des sanctions sévères contre Nanfo Ismaël Diaby, l’imam qui conduit des prières en malinké, l’une des langues locales les plus parlées en Guinée.

Dans une décision prise le 30 juillet, le secrétaire général aux affaires religieuses, Elhadj Aly Jamal Bangoura a suspendu Nanfo Ismaël Diaby de toutes les activités religieuses.

‘’Il est formellement interdit à Monsieur Nanfo Ismaël Diaby une activité religieuse publique et de parler au nom de l’islam sur toute l’étendue du territoire national’’, a-t-il décidé.

Il charge les autorités administratives, les inspections régionales des affaires religieuses, les secrétariats communaux et préfectoraux des affaires religieuses, les conseils de mosquées de veiller à l’application stricte de ladite décision.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Maintenant c’est clair et nette comme l’eau de roches,cette décision contre « Imam » Nanfo Diaby.Enfin,il peut prier tout seul dans son Salon avec sa LANGUE DE CHOIX. A banna.

    S’il contrevient à ce règlement,il doit absolument finir le restant de ses jours en PRISON RAPIDEMENT.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info