Accueil » Libre opinion » La Guinée ou la malédiction du politique (Par Souleymane Thiâ’nguel Bah)

La Guinée ou la malédiction du politique (Par Souleymane Thiâ’nguel Bah)

Notre pays aura réussi le tour de force d’avoir fabriqué un espace politique des plus puants, des plus incompétents, des plus égoïstes, des plus égocentriques.

Nous n’avons plus confiance en la politique comme le lieu de résolution harmonieuse de nos problèmes, de gestion vertueuse de nos affaires.

Nous suspectons tout le monde et pour tout, à tort ou à raison. Aucun leader ne réussit à faire non pas l’unanimité, mais rassembler une majorité du peuple au-delà des clivages ethniques, des intérêts égoïstes et des mesquineries ambiantes, dit-on. Les partis se composent et se décomposent au gré des intérêts.

La frontière entre être avec le pouvoir ou l’opposition est aussi mince qu’un papier à cigarette. Le jeu de dupe, plutôt d’intérêts dans toute sa splendeur. La constance est vue comme une malédiction, la cohérence comme une débilité.

Nous avons perdu foi en l’avenir, parce que ceux qui peuvent l’incarner n’offrent pas une garantie suffisante de patriotisme pour que le sursaut national attendu ait lieu. Toute lutte qui démarre s’essouffle. Le FNDC en est le plus parfait exemple. Des partis politiques de l’opposition se fragilisent. La mouvance devenant arrogante se radicalise. Ce qui fait office de société civile est si vile qu’elle se perd dans des conjectures faussement légalistes lorsqu’il s’agit de défendre la ‘’vérité’’. Tout ceci offre le prétexte aux guinéens compétents pour vivre dans leur tour d’ivoire pendant qu’au pied de leurs cossus immeubles leurs voisins barbotent quotidiennement dans la fange.

Plus de 200 de nos jeunes compatriotes ont été abattus, de sang-froid, sans révolter. Oui, révolte en dépassant l’indignation dans les médias et les réseaux sociaux afin que les assassinats ciblés cessent. Mais, les cortèges funèbres ont régulièrement traversé la ville dans l’indifférence totale. Nous avons chaque fois tourné le dos. Tous, nous avons fait le décompte macabre: citoyens de tous ordres, journalistes et artistes, imams et prêtres, pouvoir et opposition, nous avons regardé notre terre être abreuvée du sang de nos enfants, de nos frères. Chaque fois que l’opposition appelle à une manifestation, quand les gosses tombent, on se renvoie la balle de la responsabilité des balles responsables des massacres.

Pendant ce temps, les bien-pensants de la République critiquent le pouvoir sous cape, énonçant péremptoirement que l’opposition doit changer de stratégie. Seulement, voilà. ils n’en proposent pas et cela devient alors l’alibi pour les opposants de perdurer dans la même folie. Elle dit: face à un pouvoir sourd, la rue devient le seul recours, même si elle coûte des vies. Alpha répond: face à une opposition têtue, la répression est l’unique voie, même si ce sont des gamins qui se vident de leur sang. Le pays n’a jamais été autant malmené et une seule communauté n’a jamais été autant stigmatisée, violentée, endeuillée, ayons le courage et l’honnêteté de le dire.

En tout état de cause, la Guinée est à un carrefour déterminant de son histoire. Si on ne veut pas d’Alpha Condé, qu’on le vire. Si on ne veut pas de l’opposition actuelle, qu’on la dégage. Si on ne veut pas des deux, qu’on les fasse sauter. Mais chacune de ces décisions ne changera notre vie que parce que nous aurons réussi l’union sacrée que nous avons jusqu’ici du mal à obtenir. Faire table rase présuppose que de compétents patriotes à la marge de la lutte politique acceptent de se jeter dans l’arène, soit pour diriger le pays, soit constituer un contre-pouvoir suffisamment solide et alerte pour foutre un coup de pied au cul de tout pouvoir qui tenterait d’annihiler les sacrifices du peuple. Wa Salam!!!

Souleymane Thiâ’nguel Bah

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info