Accueil » Politique » Alpha Condé désigné candidat : le match est loin d’être gagné

Alpha Condé désigné candidat : le match est loin d’être gagné

Si a priori les conditions de l’organisation du scrutin sont favorables à son plébiscite pour un mandat de 6 ans, l’espoir est tout de même grand de voir tenir la promesse de l’alternance au sommet de l’Exécutif guinéen cette année.

A moins que son désir de continuer à exercer la fonction suprême prenne le dessus sur l’engagement de la communauté internationale de maintenir la Guinée dans la voie de l’alternance tracée dans la douleur en 2010

Sur les faits, la convention nationale du parti au pouvoir a tenu ses promesses. Du jeudi du 5 au 6 août 2020 au Palais du peuple, à Conakry, le parti au pouvoir n’a trouvé qu’un seul candidat à désigner : Alpha Condé. Les délégués venus des quatre régions naturelles du pays et de l’étranger (plus de 400, selon les organisateurs) ont porté leur choix sur leur champion pour continuer à défendre les couleurs du Rpg Arc-en-ciel avec tout ce que cela sous-entend pour l’avenir de l’alternance démocratique dans le pays.

Le déroulé de la séance solennelle de désignation du candidat est digne de l’époque du parti unique. Tout se passe sous des ovations nourries des militants, dont des présidents d’institutions républicaines sensés se mettre au-dessus de la mêlée. C’est la coordinatrice nationale du Rpg Arc-en-ciel, Hadja Nantou Chérif, qui présente la résolution de la convention demandant au président Alpha Condé, en fin de second mandat de cinq à la tête du pays, de bien vouloir accepter d’être le candidat du parti au scrutin présidentiel du 18 octobre 2020.

Le challenge

Le chef de l’Etat, arrivé triomphant dans la salle, vêtu de l’uniforme aux couleurs du Rpg Arc-en-ciel, déclare : « je  vous  ai entendu et je prends acte », de la demande formulée par les congressistes, mais avec conditions. « Si vous  voulez que je sois votre candidat, il faut que vous vous engagiez à ce que le Rpg soit ce qu’il était au début, c’est-à-dire un parti qui n’oublie personne. Surtout les jeunes et les femmes. Si nous sommes d’accord, je prendrai acte. Si nous sommes d’accord que les six prochaines années doivent permettre à la jeunesse guinéenne de maitriser le savoir et d’être un exemple pour les pays africains, oui ». Tout est dit ou presque.

Le président a même prévu de rencontrer les membres des différentes délégations des quatre régions naturelles de la Guinée pour être bien fixé et rassuré sur leur détermination à l’aider dans la course à ce premier mandat devant inaugurer l’ère de la 4e République.

L’appétit vient en mangeant, dit proverbe. Face à l’opposition politique, Alpha Condé est prêt à conserver le pouvoir. Le seul obstacle dressé à la réalisation de son pari est à trouver dans ce que fera la communauté internationale au nom du respect de la parole donnée. Car, à la différence de son homologue ivoirien Alassane Ouattara qui garde la main suite au décès du candidat de son parti, le Premier ministre Gon Coulibaly, le champion du Rpg Arc-en-ciel n’a pas de circonstances atténuantes pour prétendre conquérir la présidence à vie.

Par Diallo Alpha

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info