Accueil » Politique » Présidentielle 2020 : l’UDG de Mamadou Sylla s’oppose à l’idée d’une candidature unique de l’opposition

Présidentielle 2020 : l’UDG de Mamadou Sylla s’oppose à l’idée d’une candidature unique de l’opposition

Alors qu’Alpha Condé a été désigné comme seul et unique candidat à la présidentielle d’octobre 2020, l’opposition peine à trouver un consensus autour d’une candidature unique.

Plusieurs voix se sont élevées dans les rangs de l’opposition parlementaire pour appeler à une candidature unique à l’élection présidentielle. C’est le cas du président du parti Génération citoyenne qui croit que c’est la meilleure option pour battre à Alpha Condé.

‘’La meilleure façon de pouvoir réussir l’alternance, c’est d’aller en ordre serré, de faire en sorte que les guinéens n’aient pas à choisir parmi plusieurs candidats et qu’on ne se marche pas sur les pieds puisque nous avons le même électorat’’, propose Fodé Mohamed Soumah.

Sur Evasion TV, cet opposant annonce que des partis de l’opposition parlementaire et extraparlementaire se sont déjà mis d’accord pour désigner un seul candidat. ‘’Nous avons décidé d’aller vers une candidature unique. Nous pensons que c’est la meilleure solution. Si nous sommes nombreux, nous allons faire le jeu du pouvoir. Il faut mettre les égos de côté, oublier les agendas cachés, les plans B et se dire que l’alternance est possible cette fois’’, plaide-t-il.

L’Union démocratique de Guinée (UDG), dirigée par l’homme d’affaires Mamadou Sylla, rame à contre-courants de cette proposition. Pour Elhadj Dembo Sylla, numéro 2 de ladite formation politique, ‘’les partis sont créés pour compétir (…) Il y a des lois qui nous gouvernent aujourd’hui à travers lesquelles, il est dit que si vous n’avez pas participé aux grandes élections nationales, il y a des avantages au niveau de certaines institutions constitutionnelles, vous ne pouvez pas les avoir’’.

Aussi, poursuit-il, l’UDG a été créé pour ‘’participer aux différentes consultations électorales. Donc je ne vois comment à un premier tour d’une élection présidentielle, on peut dire qu’il faut faire une candidature unique. C’est aberrant’’.

Il suggère à chaque parti de l’opposition, désirant aller à la présidentielle, de choisir son propre candidat pour être dans le starting-block le 18 octobre prochain. S’il un second tour, dit-il, ‘’il y aura des consultations’’ pour des fins d’alliance.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Un comportement purement égoïste de la part de Elhadj Dembo Sylla de UDG.Car,aller en désordre aux élections présidentielles est tout simplement accompagné le parti politique au pouvoir (rpg/aec).Cette stratégie politique est vouée à l’échec dès le départ contre Alpha Condé,s’il est candidat.Et,il n’y a qu’un seul fauteuil présidentiel en Guinée,pas deux.Si,c’est 1er coup KO,avec ce faux chiffon de fait chier (fichier) électoral,il n’y aura plus de second tour.Finalement,ce sont ces partis politiques MICROBES qui nuisent à l’Alternance démocratique en Guinée.Il faudrait absolument les détruire et/ou les éliminer dans l’oeuf.

    En ce qui concerne,l’opposition républicaine (les grands partis politiques de l’opposition et alliés),elle devrait plutôt favoriser une candidature unique pour battre le candidat du rpg/aec.
    Si non,c’est tout simplement accompagné le candidat du rpg/aec,même si c’est un SINGE comme disent certains guinéens.

  2. Pourtant un seul REIN ne pas fonctionner en politique.Et,même la santé est hypothétique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info