Accueil » Économie » Si elle est élue présidente, Makalé Traoré promet de faire passer le SMIC de 440.000 à 1.320.000 GNF

Si elle est élue présidente, Makalé Traoré promet de faire passer le SMIC de 440.000 à 1.320.000 GNF

Ancienne directrice de campagne d’Alpha Condé, Dr Makalé Traoré est en lice pour le fauteuil présidentielle. Candidate au scrutin du 18 octobre prochain sous la bannière du Parti de l’action citoyenne par le travail (Pact), elle s’engage, si elle est élue à mettre en œuvre un vaste programme présidentiel pour l’inclusion sociale, économique et financière.

Ce programme sera mis en œuvre à travers une Caisse nationale pour l’égalité de chances (CNEC) un fonds de développement régional et un programme de réforme et l’éducation  pour un cout total de 20.120 milliards la première année de son mandat.

Dans son programme de gouvernance, elle prévoit de mettre en place une Caisse nationale pour l’égalité de chances (CNEC) qui aura en charge la gestion de plusieurs fonds et programmes. Elle sera dotée, selon les prévisions du Pact de ‘’30% soit 6.300 milliards de francs guinéens du budget national auxquels vont s’ajouter 1870 milliards de réduction du train de vie de l’Etat et 2.500 milliards de réduction des dépenses communes du budget national d’un montant de 1.670 milliards de francs guinéens’’.

Il est en outre prévu de créer un Fonds emplois jeunes communaux et communautaires, un Fonds prioritaire entrepreneurs jeunes, un Fonds de garantie pour l’autonomisation des femmes et filles (Fongaff) et Fonds de bonification des retraites.

Dr Traoré promet de mettre en place un fonds  de sécurité sanitaire des femmes (FSSF) en âge de procréation qui sera doté d’un montant de 200 milliards de francs guinéens par an pour le suivi systématique gratuit des femmes durant toute leur grossesse.

L’Allocation de sécurité familiale et éducative (ASFE), prévue dans son programme de gouvernance, sera dotée d’un montant de 3000 milliards de francs guinéens par an et pendant 5 ans.

‘’Les femmes au foyer défavorisées seront désormais considérées comme des employées de maison et leurs travaux ménagers considérés comme un emploi domestique. Elle estime ces femmes à 250.000 et recevront une allocation d’un million par mois et par famille’’, indique la présidente du Pact.

Elle ambitionne de revaloriser le Salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) qui passera de 440.000 à 1.320.000 GNF dès le 1er janvier 2021. Elle créera un fonds d’aide à l’acquisition de terrain viabilisés pour les enseignants et le personnel de santé sera doté de 100 milliards par an.

Elle promet également de revaloriser les bourses extérieures des étudiants guinéens à 500 dollars par mois pour la licence et 600 pour le master et le doctorat. Son administration, si elle est élue, verse à chaque étudiant un montant de 500 dollars comme frais d’installation.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Mère NOËL…Elle aussi commence à faire des promesses comme Alpha Condé,son chef.Elle doit surtout,nous expliquer comment elle va financer ses multiples promesses électoralistes.

    Bonne chance,quand même pour l’alternance démocratique en Guinée par les URNES.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info