Accueil » Libre opinion » Pour une fois, l’UFDG prend son destin en main. Et c’est tant mieux !

Pour une fois, l’UFDG prend son destin en main. Et c’est tant mieux !

Depuis l’annonce de sa candidature à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain, le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, continue de subir des attaques erronées venant de voyous de la république, regroupés au sein d’une prétendue mouvance présidentielle.

Cependant, les attaques les plus acerbes contre le président de l’UFDG, viennent fort malheureusement de ses anciens compagnons du FNDC. Parmi ceux-là, on y trouve bien des pions du candidat illégal et illégitime Alpha Condé. Sans citer de noms, on peut pointer que ces derniers ont été, dans un passé très récent, des collaborateurs stratégiques du président usurpateur Alpha Condé.

La candidature de Cellou Dalein Diallo à cette élection présidentielle demeure la meilleure stratégie adoptée par une opposition guinéenne, depuis l’avènement du multipartisme au début des années 90. Cet acte de candidature à cette élection présidentielle prouve, on ne peut plus clair, que le technocrate et ancien premier ministre Cellou Dalein Diallo a une maturité politique qui dépasse de loin l’amateurisme qui a toujours existé au sein des partis politiques guinéens. D’ailleurs, c’est cette maturité politique de l’homme providentiel qui avait forgé l’admiration pour lui chez le doyen Bah Mamadou.

Dans cet article, je parlerai de l’homme politique Cellou Dalein Diallo, mon opinion sur sa candidature, et la stratégie à adopter pour s’assurer d’une victoire au soir du 18 octobre prochain.

Qui est Cellou Dalein Diallo ?

Cellou Dalein Diallo est un technocrate qui a occupé des hautes fonctions au sein de l’administration guinéenne. Sa discipline et sa rigueur dans la gestion des affaires lui avaient permis de vite gravir les échelons dans l’administration publique. Son passage remarqué à la Banque Centrale, ses contributions exceptionnelles au niveau du département des grands projets dans lequel il avait tissé d’excellentes relations professionnelles avec nos bailleurs de fonds ; avaient attiré l’attention du président Lansana Conté. Cette marque de confiance et le respect mutuel entre Cellou et le président de la république s’accentuaient de plus en plus durant les années qui ont suivi.

En juillet 1996, quelques mois seulement après les événements militaires du 2 et 3 février, Cellou Dalein Diallo fut nommé ministre. Il est bien de rappeler ici que sa nomination au rang de ministre avait un cas particulièrement important à préciser : Les Transports, Télécommunications et Tourisme furent fusionnés pour former un seul ministère ! Par conséquent, Cellou dirigeait le département le plus important de l’administration à l’époque. Ceci prouve la marque de confiance que le président Lansana Conté avait pour lui.

Elhadj Aziz Bah

Après un passage bien mérité à la tête de ce grand ministère, son expertise fut sollicitée pour reformer d’autres ministères dont celui des infrastructures en octobre 1997, et plus tard le ministère des Travaux publics et Transports en Mars 1999. C’est d’ailleurs dans ce dernier qu’il avait de plus marqué l’opinion. Sa rigueur dans la conduite des affaires au sein du gouvernement à l’époque donnait ainsi l’occasion à la Guinée de renouer avec les bailleurs de fonds.

Très satisfait de son bilan au sein des différents ministères qu’il occupait, le président Lansana Conté ne trouvait pas mieux que de lui confier la Primature. Ainsi, le 9 Décembre 2004, Cellou Dalein Diallo fut nommé Premier Ministre, Chef du gouvernement. Une nomination acclamée par les bailleurs de fonds et la communauté internationale. Le plus important à rappeler ici à la suite de cette nomination, était que même l’opposition à l’époque vantait les mérites du technocrate Cellou Dalein Diallo. Une première en Guinée et dans la sous-région ouest africaine.

De décembre 2004 à avril 2006, l’homme de la confiance Cellou Dalein Diallo avait réussi à renouer les relations avec les institutions internationales. Sur le plan interne, il était parvenu à redonner de l’espoir aux partis d’opposition qui, il faut le rappeler, avaient opté pour le boycott de l’élection présidentielle de 2003. Ainsi, sous la direction de Cellou, la Guinée était pleinement dans son exploit vers une république démocratique.

Son engagement ferme à lutter contre la corruption et l’injustice n’avait pas fait que des béats. Les opportunistes rabatteurs qui rodaient autour du président Lansana Conté voulaient vaille que vaille perpétuer le système corrompu. Mais c’était sans compter sur la détermination de l’homme de confiance du président Lansana Conté. C’est ainsi qu’en avril 2006, Cellou Dalein Diallo en tant que Chef du gouvernement, et avec l’approbation du président Lansana Conté, décidait de former son gouvernement pour parachever les reformes déjà engagées. Comme le dit l’adage, on ne peut pas faire du renouveau avec de l’ancien ! Malheureusement pour la Guinée, le système corrompu était très enraciné ; et Cellou Dalein Diallo, l’épée en main, fut vaincu par le système. Il quittait ainsi le gouvernement.

La détermination de faire de la Guinée un havre de paix et une vraie république démocratique amenait Cellou Dalein Diallo à se lancer dans la politique. Son bilan exceptionnel dans la gestion des affaires publiques, son esprit d’ouverture, et surtout son patriotisme qui transcende les clivages ethniques au sein de la classe politique à l’époque ; lui ont valu la confiance de beaucoup de nos compatriotes. Et parmi eux, figure en bonne place notre regretté doyen Bah Mamadou. Ce dernier entre autres, avait vite compris que la solution longtemps explorée pour arriver à une Guinée prospère et équitable, se trouverait dans les mains de Cellou Dalein Diallo. Par conséquent, le doyen Bah Mamadou en commun accord avec ses compagnons de lutte, décidait de confier la présidence de l’UFDG à Cellou Dalein Diallo ; le 8 novembre 2007.

Depuis, l’UFDG est devenue l’un des partis politiques les plus dynamiques de la sous-région. Cellou Dalein Diallo, puisqu’il s’agit de lui ; sa constance dans ses convictions, et surtout son combat politique qui dépasse ses intérêts personnels, ont permis à l’UFDG de devenir une force politique incontournable en Guinée. Sur plus d’une vingtaine de candidats au premier tour de l’élection présidentielle de 2010, l’UFDG à elle seule récolta plus de 44% ; et ce malgré l’annulation de votes dans la Commune de Ratoma, bastion traditionnelle de l’UFDG.

Comme vous le constatez, par son parcours professionnel et son attachement aux valeurs démocratiques, Cellou Dalein Diallo reste la seule option sure du moment pour faire de la Guinée une république rayonnante, et réconciliée. La Guinée en a tant besoin !

Mon opinion sur sa candidature à l’élection présidentielle du 18 octobre

Cette décision de participer à l’élection présidentielle ne devrait point être jugée de façon émotionnelle. Un parti politique n’est pas une propriété privée ! L’UFDG est une institution politique régie par des règlements. La décision de participer ou non à une élection quelconque se fait après consultation avec les militants à la base à travers les bureaux fédéraux. En plus, le candidat du parti est choisi lors d’une convention. Donc, comme vous le constatez, c’est toute une procédure qui a abouti au choix du candidat du parti ! C’est donc un résultat qui émane d’une procédure qui a été respectée sans faille. Je n’ai donc aucun avis particulier à donner sur cette décision de participer à l’élection sinon que de respecter le verdict des consultations effectuées.

Aujourd’hui, le plus important est de mettre fin à ce régime illégal, impopulaire, et corrompu. La victoire de l’UFDG à cette élection est bien palpable. Mais est-ce qu’elle pourra sécuriser sa victoire cette fois-ci ?

Dans mon prochain article, j’aborderai la stratégie à adopter pour s’assurer une victoire au soir du 18 octobre prochain. D’ici-là, merci de contribuer au débat.

A bon entendeur salut.

Note de l’auteur : Acceptons la pluralité d’idées. Pas d’injures ; rien que d’arguments !

Elhadj Aziz BAH
USA 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info