Accueil » Politique » Présidentielle 2020 : décriant le fichier électoral, que compte faire l’UFDG de Dalein ?

Présidentielle 2020 : décriant le fichier électoral, que compte faire l’UFDG de Dalein ?

En prélude de la présidentielle 2020, la Commission nationale électorale indépendante (CENI) a publié  lundi les résultats de la révision exceptionnelle du fichier électoral publiés. Le parti de Cellou Dalein Diallo, candidat au scrutin du 18 octobre, soulève des incohérences dans les chiffres.

‘’Dans l’ensemble, il y a 91.000 électeurs de plus par rapport au total. C’est la première incohérence. Ensuite, la disparité régionale ne se justifie pas du point de vue démographique et statistique. On ne peut pas comprendre que Mandiana ait un corps électoral qui a augmenté de plus de deux fois en 10 ans ou que Siguiri soit plus peuplé que la plupart des régions de ce pays. Quand vous voyez les chiffres de l’électorat de Kankan et Conakry, c’est inacceptable. Il y a des incohérences notoires qu’il faut encore corriger’’, réagit le vice-président de l’Union des forces démocratique au micro de VisionGuinee.

Dans les données publiées par la CENI, la région de Kankan à elle seule dispose de plus d’électeurs que les régions de Mamou, Labé et Boké réunies. Pour l’ancien gouverneur de la Banque centrale affirme que ‘’les populations du Fouta immigrent beaucoup, mais ça ne justifie pas un tel écart dans le fichier électoral. La CENI a l’obligation légale d’enrôler tous les guinéens qui ont l’âge de voter (…). Il faut qu’il y ait l’affichage des listes électorales pour que les électeurs enrôlés sachent s’ils sont ou pas dans le fichier, avant la réimpression des nouvelles cartes électorales’’.

Que compte faire l’UFDG qui conteste déjà le fichier électoral ? ‘’Nous avons décidé d’aller à la présidentielle, mais il doit y avoir un assainissement plus approfondi de ce fichier. Si on ne peut pas repousser le délai pour un récemment plus cohérent, il faudra que le candidat de l’opposition qui barre la route au 3e mandat s’organise très fortement pour surveiller les bureaux de vote dans les fiefs du RPG. Parce que c’est là-bas que les gens volent’’, souligne Chérif Bah.

En plus de cela, poursuit-il, ‘’il faut des observateurs internationaux pour surveiller cette zone où les gens font du bourrage d’urnes. Il faut empêcher la fraude électorale. Si on ne peut pas aller à un nouveau récemment ou un report de la présidentielle, il faut prendre ces mesures dès maintenant’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416 /boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. Mr bah je suis pas surpris de vos bavardages car vous êtes des habitués de 2010 jusqu’à nos jours c’est les mêmes slogans sans savoir que répéter les mêmes habitudes et s’attendre à de résultats différents n’est que de la folie donc que ça soit claire le 18 octobre prochain c’est le KO sans doute. Vive le champion Alpha Condé…

    • Peine perdue pour ufdg car cet élection mal organisé et un fichier électoral salle comme la ville de Conakry il faut être CDD pour accepter de rendre Alpha condé et son constitution légitime.

  2. Restez là à des il faut, il faut. Tout le monde sait ce qu’il faut faire face à ce pouvoir satanique déterminé à se maintenir bien qu’illégale y compris vous (responsables de l’UFDG). À vous de jouer ou sinon vous désengager pour au moins que les gens ne souffrent pas pour rien

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info