Accueil » Interview » Abé Sylla, candidat à la présidentielle, promet : ‘’Si je suis élu, en moins d’un mois…’’

Abé Sylla, candidat à la présidentielle, promet : ‘’Si je suis élu, en moins d’un mois…’’

Le leader du parti de la Nouvelle génération pour la République (NGR) s’est lancé dans la course pour le fauteuil présidentiel. S’il est élu, Ibrahima Abé Sylla promet de travailler d’arrache-pied pour sortir la Guinée de la léthargie. Dans un entretien qu’il a accordé à VisionGuinee, l’homme d’affaires a déroulé son programme. Lisez…

VisionGuinee : après avoir sollicité le suffrage des guinéens à la présidentielle de 2010, vous voilà au scrutin du 18 octobre. Concrètement, que proposez-vous de nouveau aux guinéens ?

Abé Sylla : Effectivement, c’est la deuxième fois que je me présente à l’élection présidentielle. Ce que j’offre cette fois-ci aux guinéens, ce sont les 10 années d’expériences supplémentaires que j’ai acquises depuis 2010. J’ai eu le temps de réfléchir pour renforcer davantage mon programme de 2010, de l’actualiser au contexte actuel. C’est un gain pour le pays de me choisir comme président afin qu’on puisse mettre en œuvre ce programme pour redémarrer l’économie guinéenne.

Si vous êtes élu président au soir du 18 octobre, quelles seront vos priorités ?

Ce que nous voulons faire pour la Guinée, c’est de mettre rapidement le socle de la gouvernance, notamment la sécurité, la justice. Nous voulons réconcilier les guinéens afin qu’ils se donnent la main. Nous allons œuvrer pour que la justice puisse juger ceux qui ont commis des crimes dans ce pays, dédommager ceux qui ont perdu des proches et prôner le pardon.

Ensuite, pour le développement du pays, il y a deux secteurs que nous estimons très importants à savoir l’éducation et la santé. C’est pourquoi, dans le domaine de l’éducation, quand nous serons au pouvoir, nous allons rapidement moderniser nos écoles, nos centres de recherches et créer des centres  techniques. Pour le secteur de la santé, nous allons rehausser le budget alloué et mettre fin aux évacuations sanitaires. Il faut que nous formions nos médecins, mettre les équipements qu’il faut dans les centres médicaux. Si nous avons de bons médecins, des hôpitaux de haut standing, il n’y a pas de raison qu’on ne puisse pas se traiter en Guinée.

Aussi, nous avons un programme de logement pour tous que nous allons mettre en place. Aujourd’hui, plus 60% de guinéens ne vivent pas dans leurs propres maisons surtout les jeunes. Les fonctionnaires, les travailleurs du secteur privé dépensent à peu près 50 à 60% de leurs revenus pour le loyer. C’est à peine s’ils arrivent à survivre (…). Quelqu’un qui a plus de 23 ans et qui a fini l’université doit trouver un boulot et être capable de s’acheter une petite maison.

En fin, il y a les grands travaux notamment les routes, les ponts, les aéroports et les ports. Dès notre premier mandat, nous allons attaquer un projet que nous appelons Inter-cities, c’est-à-dire inter-préfectures. Dans ce programme, nous allons goudronner l’intérieur de chaque ville pour que le niveau de vie soit comparable aux pays voisins.

De quels moyens disposez-vous pour mettre en œuvre votre programme ?

Ecoutez, il faut avoir les moyens de sa politique. D’où viendrons les fonds ? Déjà, au niveau de la santé et l’éducation, nous allons faire des efforts pour fermer les robinets sur la corruption. Cela va dégager tout de suite 30 à 40% de recettes supplémentaires qui nous permettront d’attaquer ces secteurs tout en lançant des travaux dans le domaine de l’énergie.

Comment allons-nous avoir les moyens de notre politique ? Nous avons mis en avant l’énergie, les mines, l’agriculture et le tourisme. Ce sont des secteurs qui peuvent rapporter beaucoup d’argent et renflouer les caisses de l’Etat guinéen.

Nous allons taper sur notre réserve de gaz. Cela va nous permettre de rehausser la production de l’énergie en utilisant du gaz à environ 20.000 mégawatts. Ça, c’est de l’argent fou qui va être dégagé, rien que dans le secteur de l’énergie. Autre chose, quand on produit de l’énergie avec de gaz turbine à 40%, c’est de la chaleur. Et cette chaleur, nous allons la récupérer pour alimenter nos usines pour la transformation directe de l’alumine. On pourra ainsi transformer notre bauxite sur place et cela va nous donner graduellement des milliards. Quand nous allons lancer tous les grands travaux, nous allons gérer suffisamment d’argent pour réaliser tous nos projets.

Après, il y a l’agriculture que nous allons renforcer, mécaniser ou semi-mécaniser. Jusqu’à présent, les agriculteurs font des pratiques des années 50, c’est vraiment artisanal. Aussi, il faut citer l’or et le diamant. Aucun guinéen ne peut me dire aujourd’hui combien de tonnes d’or et de diamant, nous produisons. Il faudra chiffrer tout ça pour que les guinéens sachent où va cet argent.

Parmi les 12 candidats dans les starting-blocks, pourquoi voter pour Abé Sylla le 18 octobre?

Il faut que les guinéens votent pour moi afin de développer ce pays. Pour les 5 ans à venir, nous avons fait un budget prévisionnel. Si je suis élu, en moins d’un mois, le gouvernement sera opérationnel parce que nous savons déjà ce que nous voulons faire. On n’aura qu’à meubler les ministères.

Nous demandons aux guinéens de sortir massivement, de voir notre programme et le comparer à celui des autres. Il ne faut surtout faire l’erreur de choisir un dirigeant qui ne sait absolument rien du développement socioéconomique d’un pays, qui n’a aucune expérience en matière de développement. Je demande aux guinéens d’adhérer à programme pour qu’on puisse se donner la main pour sortir ce pays de la léthargie.

Par Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info