Accueil » Société » Kankan : libération de 35 détenus arrêtés suite aux violences meurtrières à Nzérékoré

Kankan : libération de 35 détenus arrêtés suite aux violences meurtrières à Nzérékoré

Arrêtés après le double scrutin du 22 mars à Nzérékoré et déportés à la maison centrale de Kankan, 35 détenus ont bénéficié, ce lundi 28 septembre, d’une liberté provisoire.

S’adressant à la presse, le procureur général près la cour d’appel de Kankan, Yaya Kairaba Kaba, a expliqué les raisons qui ont motivé leur remise en liberté.

‘’Le parquet du tribunal de première instance de Nzérékoré a reçu le résultat des  enquêtes menées par des officiers de police judicaire. Ces personnes interpellées, au nombre de 43, ont été toutes déférées à la maison centrale de Kankan pour des raisons de sécurité et de sérénité dans la conduite de la procédure’’, a-t-il rappelé.

Il indique qu’un pool de magistrats instructeurs a été constitué et a terminé l’instruction. ‘’Des demandes de mise en liberté provisoire ont été introduites. Des interventions des autorités morales ont été enregistrées ainsi que celles de la coordination nationale de la Foret’’, a mentionné le chef du parquet de la cour d’appel de Kankan.

Au regard du visage humain de la justice, dit-il, des ‘’mesures de faveur, qui ne peuvent en aucun cas nuire au bon déroulement de la procédure, peuvent être accomplies’’.

Le magistrat souligne que ces mesures de faveur tiennent compte des éléments du dossier et de l’intervention des sages de la coordination et des autorités morales de Nzérékoré.

Au total, 35 sur 43 personnes placées sous mandat de dépôt ont recouvré provisoirement leurs libertés. La justice estime qu’il s’agit là d’un geste visant à apporter la paix au sein de la société.

‘’C’est possible que certains d’entre eux soient dans cette situation pour s’être trouvés au mauvais endroit au mauvais moment. C’est possible aussi que des charges retenues contre certains au cours de l’enquête ne tiennent pas’’, indique-t-il, assurant qu’il ‘’y a beaucoup d’éléments qui ont guidé la décision des magistrats instructeurs’’.

Devant la presse, le procureur général près la cour d’appel de Kankan a tenu à préciser que ces détenus bénéficient d’une mise en liberté assortie de contrôle judiciaire. ‘’Ce n’est pas une décision qui tranche le fond. Leur situation sera examinée au moment venu’’, a-t-il clarifié pour mettre les points sur les i.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info