Accueil » Économie » HALTE A LA DESTRUCTION DU COUVERT VEGETAL Guinéen ! UN DANGER IMMINENT

HALTE A LA DESTRUCTION DU COUVERT VEGETAL Guinéen ! UN DANGER IMMINENT

LE PREMIER SOMMET DE RIO  avait été une alerte générale sur la dégradation climatique à l’échelle planétaire.

A-t-elle été entendue ?

LA LOI FRIA (planter des arbres à l’occasion des cérémonies  comme les mariages, baptême etc…) que beaucoup de citoyens ont oubliée ou n’ont pas connue, a été en son temps aussi une sonnette d’alarme.

L’objectif qui consistait à jeter les bases de « la culture de l’arbre et des forêts » n’était ni fortuit, ni superflu, tellement le rôle de la plante est essentiel et détermine en fait  le devenir du genre humain. Pourtant la LOI FRIA n’a pas été abrogée, elle est seulement renvoyée aux calendes grecs !!!

Aujourd’hui, il n’est un secret pour personne que la forêt en Guinée est entrain de disparaître à une vitesse effrénée et à vue d’œil.

L’on parle souvent de développement durable et de protection de l’environnement, mais c’est malheureusement du bout des lèvres, car l’essence même de ces concepts repose sur la protection, la conservation et l’exploitation rationnelle et responsable des ressources en prévision des générations futures. Actuellement, c’est tout le contraire qui se produit sur le terrain.

Le bois, en plus des autres usages multiples, est en Guinée, la principale source d’énergie pouvant atteindre plus de 80% de l’énergie utilisée dans le pays.

En plus du bois de chauffe, des centaines de milliers de sacs de charbon sont consommés dans les centres urbains à partir de la coupe abusive et incontrôlée des arbres dans la brousse.

C’est à peine si certains arbres fruitiers sont  épargnés. L’agriculture itinérante sur brûlis-en l’absence de zones protégées- et les feux de brousse  font « feu de tout bois » à travers tout le pays et déciment des espaces à perte de vue, sans que le moindre petit doigt ne se lève.

L’action la plus macabre est que les bucherons ont acquis l’art cynique de tuer à petit feu les gros arbres  dans les forêts, en les brûlant d’abord à la racine. En quelques mois l’arbre meurt et est ensuite tout naturellement abattu.

Tenez, plus près de nous, le Mont KAKOULIMA est un exemple patent ; chaque année, les cultivateurs grignotent ses flancs et se rapprochent du sommet. Cette montagne majestueuse est comme un symbole, un régulateur de la pluie et du microclimat, une sentinelle qui veille sur Conakry, jadis la ville la plus arrosée d’Afrique, « la ville de la pluie » !!! Mais hélas !!! 

  A QUAND LA FÊTE DE L’ARBRE ?

Le processus est bien connu, les forêts appellent la pluie, en fixe une partie au sol et évaporent le reste. En fait, c’est l’arbre qui « fait » la pluie, qui la retient qui conserve le couvert végétal. C’est l’arbre qui empêche l’érosion, régule les cours d’eau, assure la fertilité des sols et procure le fourrage.

Sans l’arbre, la terre se meurt !

A ce rythme de déforestation, le couvert végétal ne pourra pas se renouveler, les pluies continueront à se raréfier, le sol ne retiendra plus les éléments fertilisants, les eaux  ruissellent à flots torrentiels et vont décaper la couche d’humus,  empêchant ainsi l’azote de se fixer ; le tout entraînant le dessèchement et la pauvreté des sols.

Au fond, l’équilibre traditionnel entre l’homme et la forêt est rompu.

Attention ! Ne perdons pas de vue nos symboles, nos valeurs, notre richesse vitale (l’arbre) qui sont entrain de nous échapper. Il est indispensable de trouver et proposer des combustibles de substitution subventionnés au départ, comme le gaz, le biogaz, exploiter l’énergie  solaire et éolienne etc…, ensuite règlementer la coupe du bois et l’exploitation des forêts, introduire la rigueur et appliquer la LOI  .

Le développement durable commence par ces initiatives, sinon c’est mettre la charrue avant les bœufs. Certains pays voisins ont déjà  fait du chemin dans ce cadre.

Il est grand temps de se ressaisir. Pour la protection de nos ressources tout le monde est concerné !!!

 

Boubacar Sidy BAH

Visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info