Accueil » Société » La Guinée célèbre la semaine internationale des sourds

La Guinée célèbre la semaine internationale des sourds

A l’occasion de la célébration de la semaine Internationale des Sourds, la Guinée a célébré  pour la 1ere fois  ce 27 septembre à Conakry  la fête des sourds, placé  sous le thème  » défis  et perspectives de l’intégration  des sourds en Guinée ». Cette rencontre organisée par l’école Normal des Sourds Muets de Boulbinet en collaboration avec IFES  Guinée s’inscrit dans le cadre de rappel sur la question des personnes handicapées y compris celle spécifique des sourds qui est une préoccupation universelle.

 

Le directeur de l’Ecole Normal des Sourds Muets de Boulbinet, M. Barry a  évoqué que cet établissement est crée  depuis 1964 par le gouvernement guinéen avec l’appui des volontaires américains du corps de la paix, chargés  de former des enfants déficients auditifs, à travers un enseignement spécial.

 

selon M. Barry cette structure a rencontré plusieurs difficultés dont entre autres: le manque de professionnalisme de l’enseignant  et le  bas niveau académique du personnel, le manque  du matériel technique  pour le cabinet d’orthophonie et d’audioprothèse dont l’objectif est d’assurer la réhabilitation orale et l’appareillage auditif des enfants sourds légers ou modérés et le nombre pléthorique d’élèves par classe et par enseignant  contrairement au normes pédagogiques internationales, cette dernière difficulté annonce du cout l’insuffisance numériques du personnel en rapport avec l’effectif des élèves.

 

Outre en vue d’une solution globale et durable aux difficultés liées à la scolarisation des enfants sourds du pays, M. Barry sollicite la mise en place d’une stratégie nationale et partenariat solide entre gouvernement et les institutions nationales et internationales.

 

Par ailleurs face a cette situation ainsi décrite  la direction de l’école des sourds suggère  plusieurs recommandations :  entre autre le perfectionnement pédagogique du personnel existant, l’appui à la création d’un dictionnaire guinéen en langue des signes, la transcription des manuels pédagogiques en langues des signes en vue de faciliter la compréhension des élèves sourds.

De son coté la représentante de IFES guinée Elisabeth côté fustige la non participation  des sourds  dans les sphères de prise de décision  «  Les personnes vivants avec les handicaps  représentent 15% de la population mondiale et approximativement 80% de cette population vit dans les pays en développement, mais malgré leur nombre important ils sont pratiquement invisibles  dans les sphères de prise de décision et peu  et nom pris en compte par les responsable qui élaborent les politiques  et mettent en œuvre les programmes  du gouvernement ».  A-t-elle déclaré.

 

Riam Woundary

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info