Accueil » Société » Rapport circonstancié du saccage du siège du Groupe de Presse et de Communication AFRIC VISION

Rapport circonstancié du saccage du siège du Groupe de Presse et de Communication AFRIC VISION

Journée du 21 septembre 2012
 
Vendredi 21 septembre 2012. A 8 h 30, les clameurs de la rue bloquent une journée de travail qui débutait comme à l’accoutumée. Enplein cœur du quartier de Koloma, notre siège a toujours été une des cibles privilégiée des manifestants.  La voie est barricadée, semée de grosses pierres et de pneus qui se calcinent. La tension est attisée par les rumeurs  sur des échauffourées à Madina et à Dixinn gare entre autres.
 
Vers 11 heures. Des jeunes fortement mobilisés, se regroupent devant le siège du Groupe sis sur la route Le Prince dans le secteur de  Bomboli quartier Koloma commune de Ratoma.
Les manifestants s’en prennent violemment au personnel, profèrent des injures, et prétextent qu’ils sont filmés, ils passent à l’attaque avec des bâtons et des cailloux Ils menacent de tout  brûler en qualifiant le personnel de traitres et de bâtards.
 
 Face à la violence de l’assaut s’est mis à l’abri le personnel, du premier étage au troisième en passant par le deuxième, de rester et après une heure de calvaire,  les tirs des forces de sécurité commencent à retentir. Les assaillants font alors momentanément le vide. Mais dès que les agents quittent les lieux, ils reviennent à la charge avec plus de hargne. Les vitres volent en éclat et le portail principal est défoncé. Les matériels de bureau et les installations de la radio ont ainsi été saccagés.
 
C’est l’activation du numéro qui a permis aux trente journalistes retranchés dans la régie d’être sauvés par la police.
A 13 heures 30, la radio s’est éteinte. Précisément au moment de l’arrivée d’une équipe de la CMIS III, conduite par le capitaine Diawara et d’une autre de la brigade de police de Sonfonia emmenée par le capitaine Naby Soumah.
 
Dans  les décombres des lieux, les journalistes ont tenté de récupérer les équipements de travail qui leur restaient. Pas grand-chose en fait du moment que  les archives étaient déversées dans la rue, les installations électriques et l’enseigne lumineuse ont été saccagées et maints autres équipements ont été emportés.
 
Journée du samedi 22 septembre 2012
 
Sous une escorte policière, le PDG et des journalistes du groupe ont effectué une visite de reconnaissance  des lieux, le samedi 22 septembre.   
 
Leur constat a été désolant : la devanture de l’immeuble  affichait l’image d’un champ de ruines : la porte principale arrachée, les archives, le décorum saccagés et l’antenne parabolique de la Voix de l’Amérique complètement endommagée.
Au premier étage, la salle de la rédaction, le bureau du Rédacteur en chef, l’image est triste.
 
Au deuxième niveau, c’est la même désolation. Toutes les vitres sont  brisées, les rideaux déchirés, les ordinateurs endommagés et de gros cailloux  jonchaient encore les carreaux.
 
Au troisième,  base de la radio,  vitres, écrans d’ordinateurs, la console numérique et l’émetteur sont littéralement endommagés.    
C’est justement, au moment où ce constat était établi, les assaillants de la veille s’attaquaient encore au personnel en place. C’est encore la prompte intervention des forces de l’ordre qui a permis d’éviter le pire..
 
Bilan des dégâts
 
Dans la journée du dimanche  23, une équipe dirigée par le PDG du groupe a procédé à l’évaluation  des dégâts enregistrés et qui se décline pour le moment comme suit :
–         Trente deux (32) ordinateurs de bureau ;
–         Un émetteur ;
–         Une antenne parabolique de réémission  (VOA) ;
–         Mobiliers de bureau (tables et chaises) ;
–         Totem et enseignes lumineuses ;
–         Installations électriques :
–         Baies vitrées (portes et fenêtres) ;
–         Splits et câbles ;
–         Pertes de recettes dues à l’arrêt des émissions,
–         de la publication  de deux journaux
–         et de quatre sites Web
–         Impératif financier pour la location d’un nouvel immeuble de déménagement ;
–         Frais de réinstallation etc.
        
  NB: Le matériel endommagé a été laissé sur place et celui qui pourrait être fonctionnel a été mis à l’abri en lieu sûr. 
 
Président Directeur Général
Sanou Kerfalla CISSE
 
Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info