Accueil » Économie » Fin de l’atelier régional pour l’harmonisation de la réglementation et de la supervision des banques et autres institutions financières

Fin de l’atelier régional pour l’harmonisation de la réglementation et de la supervision des banques et autres institutions financières

En collaboration avec la Banque Centrale de la République de Guinée (Bcrg), l’Agence Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (Amao) et l’Institut Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (Imao) ont organisé un atelier régional du 1er au 3 octobre 2012, dans un réceptif hôtelier de la place.

Objectif, discuter des modalités d’élaboration d’un schéma d’harmonisation de la réglementation et de la supervision des banques et autres institutions financières décentralisées au sein de la Cedeao, en vue de jeter les bases d’ un schéma devant permettre l’harmonisation envisagée au sein de la Cedeao.

Durant trois (3) jours, tous les aspects techniques liés au processus d’harmonisation ont fait l’objet d’un examen approfondi. A l’issue des débats autour de différentes sessions,  les participants ont fait de multiples observations dans un communiqué final.

Pour Mohamed Lamine Conté, président du comité des experts, il s’agit : « de la nécessité d’assurer une coordination globale du processus d’harmonisation de la réglementation et de la supervision des banques et autres institutions financières ; la levée des contraintes institutionnelles et organisationnelles qui pèsent sur la supervision des banques et autres institutions financières ».

Et d’ajouter : «  l’importance pour les pays d’adopter les standards internationaux dans le but de faciliter le processus d’harmonisation ; La nécessité de renforcer le cadre institutionnel et réglementaire, ainsi que le pouvoir de structures de supervision des banques et autres institutions financières, notamment dans les pays qui n’ont pas réalisés des avancées importantes. La nécessité d’adopter un chronogramme réaliste. »

M. Nianga Komata Gomou, 2ième vice-gouverneur de la Bcrg a, dans son discours de clôture, réaffirmé l’engagement inébranlable de la Guinée en faveur du processus d’intégration économique et monétaire régionale.

«  Cette activité représente une phase importante dans la création des conditions préalables à l’avènement d’une monnaie unique solide et viable, et cela conformément à l’esprit de la feuille de route tracée lors de la 40ème session du Comité des Gouverneurs qui s’est tenue à Conakry. » affirme t-il.

Pour lui, La mise en œuvre des recommandations formulées permettra de franchir de nouvelles étapes dans l’harmonisation de la réglementation et de la supervision des banques et autres  institutions financières, dans le cadre de l’intégration économique et monétaire au sein de la Cedeao.

Le second vice-gouverneur de la Bcrg est convaincu qu’avec l’engagement des institutions régionales et le renforcement de la collaboration entre celles-ci, le processus de création des conditions d’avènement de la monnaie unique sera conduit à son terme.

Cet atelier régional a connu la participation de l’Amao, l’Imao, les banques de l’Afrique centrale, le Fmi, le Giaba, l’’association professionnelle des banques, assurances et institutions de micro finances de Guinée, toutes les banques centrales des pays membres de la Cedeao, à l’exception du Cap-Vert.

Ciré BALDE
Visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info