Accueil » Société » La famille Bah demande justice après la mort de Mohamed Bah à New York

La famille Bah demande justice après la mort de Mohamed Bah à New York

le 25 septembre dernier, Mohamed Bah, 28 ans, fut  abattu dans son studio par six policiers à New York.  Sa mère Hadja Hawa Bah, très touchée par la mort de son fils qui a reçu 9 balles dans le corps dont une dans la tête, réclame justice. C’était dans l’après-midi du mercredi 17 octobre à la Maison de la Presse à Conakry.

Devant un parterre de journalistes, Hadja Hawa Bah est brièvement revenu sur les faits: « Je demande à la communauté nationale et internationale une aide pour montrer à ces policiers qu’ils n’ont pas le droit de tuer mon fils. (…) Je suis allée voir mon fils. J’ai trouvé qu’il était malade. J’ai essayé de l’amener à l’hôpital. Il m’a dit qu’il ne veut pas y aller, qu’il veut se reposer, qu’il est fatigué. Je lui ai demandé de me parler. Il me répétait toujours qu’il était fatigué. J’ai appelé l’ambulance. Il y a deux policiers qui sont venus. Je leur ai demandé où est l’ambulance. Ils m’ont répondu, quand vous appelez l’ambulance, c’est nous qui venons en première position. J’ai dit d’accord. Nous sommes montés ensemble. On a frappé à la porte en disant « Mohamed on est venu te voir ». Il s’est levé et nous dire, « ce n’est pas moi qui vous ai appelé. Retournez-vous ». Et il a fermé sa porte. Il est allé se coucher. Ces policiers m’ont dit maman tu peux aller, nous allons t’aider à l’amener à l’hôpital, j’ai dit non ! Laissez-moi parler avec mon fils, ils m’ont fait descendre avec cinq membres de la famille. Ils ont fait appel à trois d’autres policiers, j’ai dit attendez, je suis là pour amener mon fils à l’hôpital. J’ai dit ne le blessez pas, ne faites rien, je vais l’amener à l’hôpital, il est malade. Les gens m’ont dit maman ne vous inquiétez pas. »

Et d’ajouter: « C’est à ma grande surprise, je vois les gens l’attacher et me dire allons à l’hôpital. Je suis allée, le docteur me dit madame mes condoléances ton fils est mort. J’ai répondu quoi ? Pourquoi les policiers l’ont tué ? Le tirer dans son appartement, qu’est ce qu’il a fait ? Il n’a jamais agressé quelqu’un même malade. Je n’ai rien compris pourquoi le tuer devant moi dans son appartement. » avant de fondre en larmes.

Quant à Saïkou Bah, frère de la victime, il a affirmé que Mohamed vivait aux Etats-unis depuis plus de huit ans et avait un casier judiciaire vierge. plus loin, Saikou s’est posé la question qu’a fait son frère pour mériter cette brutalité policière ? Car selon lui, son frère ne représentait aucun danger pour personne, un jeune sans histoire, sans problème.

Selon la famille Bah, une enquête a éte ouverte aux Etats-unis. Pendant ce temps, elle reclame que justice soit faite, et demande l’appui de l’Etat guinéen afin que la vérité triomphe.

Ciré BALDE

Visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info