Accueil » Société » Pourquoi ça ne démissionne jamais en Guinée ?

Pourquoi ça ne démissionne jamais en Guinée ?

Les « intellectuels », une gangrène pour les pauvres guinéens, n’ont aucune dignité s’ils sont aux affaires. Ils sont même prêts à basculer dans la flagornerie, à déifier le président dans le but de préserver leurs intérêts égoïstes.  

Les « intellectuels » guinéens, qui ont mis le pays à genoux, sont capables de tout. Sauf démissionner. Ils sont capables du pire, ils sont capables de commettre les pires crimes économiques, mais, ils n’ont jamais le courage de rendre le tablier. Ils peuvent rester indifférents au sang versé des guinéens, mais, ils n’ont pas le culot de dire « merde » à leur président.

Les « intellectuels » guinéens, plus malhonnêtes que jamais, ne défendent que leurs intérêts égoïstes. Une fois aux affaires, ils sont prêts à se plier en quatre pour ne pas tomber en disgrâce. Pour eux, il n’y a pas de vie après les affaires.

Les « intellectuels », une gangrène pour les pauvres guinéens, n’ont aucune dignité s’ils sont aux affaires. Ils sont même prêts à basculer dans la flagornerie, à déifier le président dans le but de préserver leurs intérêts égoïstes.

Depuis l’indépendance de la Guinée, les « intellectuels » qui ont eu le culot de démissionner pour mettre à nu les pratiques « contre nature » du régime qu’ils servent se comptent au bout des doigts.

Malgré toutes les tragédies qui ont jalonné l’histoire de la Guinée, aucun fameux « docteur » ou « professeur » n’a eu la dignité pour quitter son poste de ministre.

Au lendemain des massacres du 28 septembre, le pays avait connu une cascade de démissions, certes. Mais, la plupart des ministres de l’époque avaient jeté l’éponge sans véritable conviction.

Ces « intellectuels » avaient juste quitté le navire CNDD parce qu’ils avaient compris que c’en était fini pour le capitaine Moussa Dadis Camara. Ils ne voulaient en aucun cas sombrer avec le natif de Koulé.

À part ces démissionnaires de circonstance, la Guinée n’a pas connu de fils ou fille patriote et intègre au point de rendre le tablier pour marquer son désaccord avec les dérives de son chef.

Le seul vrai démissionnaire dans l’histoire de la Guinée, c’est feu Jean Claude Diallo, ancien ministre de l’agriculture. C’est le seul « intellectuel » guinéen qui a tenu à sacrifier ses privilèges, ses avantages, à prendre ses responsabilités pour démissionner avec une vraie conviction. Le seul d’après la plupart des observateurs que nous avons interrogés.

François Lounsény Fall avait fait semblant de « démissionner » au début des années 2000. À l’époque, premier ministre de feu Lansana Conté de Wawa, il a avait réussi à mener l’opinion nationale et internationale en bateau.

En faisant croire aux uns et aux autres que c’est la mauvaise gouvernance endémique sous l’ère Conté qui avait motivé sa décision de quitter le navire.

Mais, avec le recul, on s’aperçoit que l’acte de Fall n’était qu’un bluff. En vérité, l’ancien PM avait rendu le tablier pour ne pas avoir à en découdre avec le redoutable Général Conté en raison d’une affaire de mœurs.

François Lounsény Fall, qui faisait la cour à l’épouse du généralissime à savoir Asmaou Bah, avait fini par être démasqué au sein du sérail. Pour sauver sa peau, il a pris son avion sur-le-champ. Il avait pris ses jambes à son cou afin de ne pas subir le courroux du vieux Général.

C’est ainsi que Fall avait atterrit à Paris pour faire semblant de démissionner pour des raisons politico-économiques. Mais, la vérité est tout autre. L’histoire nous a appris que le fugitif avait quitté le vieux Général de Wawa pour des raisons de mœurs.

Preuve ?

Au jour d’aujourd’hui, l’ancien premier ministre fugitif vit avec l’épouse du défunt président, en l’occurrence Asmaou Bah.

Pour être complet et juste sur ce dossier, on ne peut pas taire l’affaire Cellou Dalein Diallo. C’est ce dernier qui avait remplacé le faux démissionnaire, François Lounsény Fall, au Palais de la Colombe. Les clans qui avaient pris en otage Lansana Conté avaient donné du fil à retordre au natif de Dalein.

[Moi Alpha Condé : Je suis l’un des plus grands criminels de l’histoire de la Guinée. J’étais imposé au Peuple de Guinée par le truchement d’une escroquerie et mascarade électorale avérée. Avec moi, ce sont les plats d’illusions, le regret, la haine, les larmes et le sang. Toute ma vie est fondée dans la création de morts et de lamentations. Je vous promets une « pays des cimetières, de veuves et d’orphelins, un pays de misère à ciel ouvert». Quand j’ouvre ma bouche, c’est une promesse automatique, un mensonge qui sort ! J’ai un «Droit de Vie » et de « Mort » sur les Peulhs. ] La bande à Fodé Bangoura avait humilié et traîné dans la boue Cellou Dalein Diallo. Malgré le déluge de coups bas, l’enfant de Dalein s’est scotché à son poste. Il s’est battu contre vents et marées pour ne pas « tomber ».

À un moment donné, comme la situation était intenable, Cellou a pris la décision de rendre le tablier. Il rédige sa lettre de démission. Et se rend au Palais pour la présenter au général mourant.

À la surprise générale, au lieu de faire montre de virilité et de fermeté pour démissionner et vider les lieux, Cellou Dalein Diallo s’est mis à pleurer devant Lansana Conté de Wawa et ses courtisans. Au finish, Cellou Dalein Diallo a mis en avant ses « larmes de crocodile » avant de revenir sur sa décision de démissionner.

La suite ?

On la connait. Le natif de Dalein a été débarqué comme un mal propre pour « faute lourde ». La bande à Fodé Bangoura l’a humilié parce qu’il avait refusé de regarder la vérité en face, de voir le coup venir, de prendre ses responsabilités et quitter à temps le régime impopulaire de Lansana Conté de Wawa.

Lansana Kouyaté, ancien premier, a connu presque le même sort que Cellou Dalein Diallo. Nommé au Palais de la Colombe au lendemain des évènements tragiques de janvier-février 2007, Lansana Kouyaté avait été acclamé par les guinéens de toutes les régions naturelles du pays et de tout bord politique.

[Christian Sow : Garde de sceau ou ministre de l’Injustice ] Malheureusement, Kouyaté a aussitôt sacrifié la feuille de route que lui avait remise le peuple. Il s’est attelé à défendre ses propres intérêts en « couvrant » le redoutable général de Wawa.

Kouyaté avait poussé son cynisme jusqu’à « sacrifier » son porte-parole à l’époque, Justin Morel Junior. Ce dernier a été limogé pour avoir lu une déclaration au nom personnel de Lansana Kouyaté.

Mais, le premier ministre avait ses calculs noirs. Juste après le limogeage de JMJ, LK a convoqué certains journalistes pour annoncer sa volonté de continuer sa mission à la primature.

À la surprise générale, il avait exclu toute démission. Il ne savait pas que le vieux général de Wawa l’attendait au tournant. Quelques mois après la destitution de Justin Morel, le général de Wawa a pris sa revanche sur son premier ministre bavard. Conté dépose Kouyaté sans crier gare.

[Moi A. Condé : Je suis un psychopathe et je suis né pour mentir. Avec moi, ce sont les plats d’illusions dont les condiments sont : le regret, la haine, les larmes et le sang. Toute ma vie se résume en création de morts et de lamentations. Si vous voulez réellement une Guinée libre et démocratique, il faut arrêter ma folie, en m’arrêtant ou en me tuant. Moi Alpha Condé, je vous promets une « pays des cimetières ». Quand j’ouvre ma bouche, c’est une promesse automatique, un mensonge qui sort ! ] Pire humiliation : Il l’empêche de quitter le territoire national. Normal parce que LK avait refusé de démissionner pour renvoyer l’ascenseur aux populations martyres qui s’étaient sacrifiées pour qu’il soit bombardé premier ministre.

Sous Alpha Condé, les « intellectuels » à son service n’entendent pas faire la différence, ils n’entendent pas quitter le navire pour entrer dans l’Histoire par la grande porte.

Malgré les dérapages inquiétants du régime, ils font comme si de rien n’était. Jusqu’au jour, peut-être, où l’imprévisible Alpha Condé de Pinè va prendre la décision de les balancer dans la poubelle de l’histoire.

Source: guinea-forum.org

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info