Accueil » Politique » Ansar Dine refuse de combattre contre d’autres musulmans

Ansar Dine refuse de combattre contre d’autres musulmans

Le porte-parole d’Ansar Dine, un des trois groupes armés qui occupent le nord du Mali, a jugé contraire à l’éthique de son mouvement le combat contre d’autres musulmans, dans un entretien au supplément week-end du quotidien algérien Al-Watan paru vendredi.
« AQMI [Al-Qaida au Maghreb islamique] est composé de musulmans, comme nous. Nous demander de combattre d’autres musulmans, cela n’est pas dans notre éthique », a déclaré Mohamed Ag Aharib au journal.
Les préparatifs en vue d’une intervention militaire dans le nord du Mali s’accélèrent, les chefs d’Etat ouest-africains devant se réunir dimanche à Abuja pour en approuver les modalités, qui seront transmises la semaine prochaine à l’ONU pour un feu vert définitif.
« EXTERMINER UN PEUPLE »
M. Aharib, dont le mouvement est essentiellement composé de Touaregs, voit en cette éventuelle intervention un plan « d’une coalition internationale contre les populations arabes et touarègues du Nord Mali ». Il estime « que l’on ne peut s’en prendre à AQMI ou au Mujao [les deux autres mouvements qui occupent le nord du Mali] sans toucher aux populations : comment feront-ils pour distinguer un terroriste d’un simple citoyen ? ». Il affirme qu’agir de la sorte reviendrait « à exterminer un peuple ».
De récentes négociations à Ouagadougou et Alger, qui défend une solution politique à la crise, ont débouché mardi sur des déclarations d’Ansar Dine en faveur d’un dialogue national et contre le terrorisme, une position qui affiche une prise de distance par rapport à AQMI et au Mujao.
Paris et les Occidentaux doutent cependant de la bonne foi du groupe. « Cette nouvelle déclaration, nous l’avons faite à la demande des médiateurs algériens et burkinabés (…) nous voulons convaincre l’opinion internationale que nous sommes fréquentables », a souligné Mohamed Ag Aharib. Le porte-parole d’Ansar Dine, qui se présente comme une organisation islamique ayant des revendications datant de plusieurs décennies, a estimé en outre que l’Etat malien aurait pu combattre AQMI du temps où il était puissant puisqu' »ils [AQMI] occupent le nord du pays (…) depuis plus de dix ans ». Le Monde.fr avec AFP | 09.11.2012 à 12h04

 

© Copyright Le Monde

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info