Accueil » Politique » Les raisons de la visite de Macky Sall chez Alpha Condé

Les raisons de la visite de Macky Sall chez Alpha Condé

L’électricité et la crise malienne au cœur des débats. Le Président de la République du Sénégal, Macky Sall est arrivé à Conakry ce 16 décembre 2012, pour la première fois, après son élection à la tête de son pays, le 25 mars 2012. C’est à 17h 56 mn, heure locale que l’avion présidentiel de la République du Sénégal-6V-ONE-Pointe Sarène- a atterrit sur le tarmac de l’aéroport international de Conakry Gbessia. Macky Sall a été accueilli au bas de la passerelle par le Président Alpha Condé.

Un dispositif sécuritaire a été fortement mis en place pour cet accueil. Les trois hélicos de l’armée guinéenne qui avaient l’habitude de balayer le ciel à l’occasion des visites de Chefs d’Etat à Conakry et des voyages du Président Alpha Condé, depuis son investiture n’ont pas fait d’apparition cette fois-ci.

Un communiqué de la présidence guinéenne a indiqué hier, 15 décembre, que Macky Sall effectuera une visite d’Etat et d’amitié à Conakry, sans en préciser la durée.

Après le salut aux couleurs nationales des deux pays et les deux hymnes nationaux, les deux Chefs d’Etat ont fait la revue des troupes, salué les corps constitués. Les deux Chefs d’Etats se sont offert un bain de foule face à la communauté sénégalaise qui s’est mobilisée en une centaine. Puis, ils se sont installés dans la case d’honneur où l’hôte de marque a répondu aux questions des journalistes.

Parlant de l’objectif de sa visite, Macky Sall a déclaré entre autres: «Je suis venu en Guinée aujourd’hui pour rendre visite à mon grand frère et aîné, le Président Alpha Condé. Comme vous le savez, depuis mon élection, mon ambition était de faire la visite du voisinage et Conakry était inscrit au premier chapitre. Malheureusement, au même moment où j’ai été élu, il y a eu les crises de la Guinée-Bissau et du Mali, qui nous ont pris énormément du temps(…) Pour lui témoigner également de mon amitié et de la volonté que je partage avec lui, de faire de l’axe Conakry-Dakar un axe fort de coopération, pour plusieurs raisons. Vous savez que nous sommes frontaliers, nous avons en commun une organisation commune, l’OMVG (Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie), nous partageons la CEDEAO(…) C’est le sens de ma visite, lui témoigner de toute mon amitié et de mon affection, et aussi aider à la recherche des solutions communes pour les questions qui touchent à notre développement. Parmi elles, il y a bien entendu les questions sécuritaires dans la sous-région, face aux défis multiformes. Des défis liés au terrorisme, au trafic de drogue, au trafic des armes. Donc, nous avons besoin d’une coopération commune et d’une action commune dans ce cadre-là. Mais nous avons aussi en commun des questions de coopération économique. La Guinée, on le dit souvent, est le réservoir de l’Afrique de l’Ouest, il faut que le réservoir serve et au peuple guinéen et au peuple de la sous-région. C’est-à-dire que nous devrions pouvoir accélérer le début de réalisation des barrages hydroélectriques dans les espaces communs, aussi bien pour l’OMVG que pour l’OMVS et permettre à la Guinée ainsi d’être exportatrice d’énergie, puisque cela est possible. Et je sais que le Président Alpha Condé a beaucoup d’ambitions sur cette question que je partage avec lui.» C’est cela l’objectif de sa visite en dehors, dit-il, de sa dernière qui date de 2003, alors qu’il était Ministre de l’Energie du Sénégal. A l’époque, la CEDEAO avait tenu une rencontre à Conakry pour parler de l’interconnexion en électricité de l’Afrique de l’Ouest. Macky Sall s’est dit heureux d’en reparler avec le Président guinéen.

Abordant la crise malienne, l’hôte d’Alpha Condé a déclaré qu’elle a entraîné énormément de «réflexion, de déplacement, de moyens mobilisés par la CEDEAO». Il a déploré les derniers incidents survenus au Mali, où le Premier ministre, Cheick Modibo Diarra a été obligé par l’ex-Chef de la junte Sanogo, de démissionner avec son équipe. Macky Sall s’est exprimé en ces termes: «Nous regrettons les incidents qui viennent de se passer à Bamako, mais nous espérons que l’occasion sera donnée au nouveau gouvernement malien, au Président Dioncounda Traoré et à la classe politique malienne d’être au diapason des efforts de la CEDEAO, de l’Union africaine pour parler d’une seule et même voix en vue de la mise en place de la force africaine pour libérer le Nord Mali et pour restaurer la concorde nationale, apporter une solution à la crise identitaire dans la zone touareg mais aussi et surtout aller vers des élections présidentielles et législatives, à la fin du processus.»

Macky Sall passera la nuit à Conakry et sa visite se terminera demain, après une série de rencontres, notamment avec les diplomates et chefs d’Ong internationales accrédités en Guinée. Un communiqué conjoint et un point de presse marquera la fin de son séjour en Guinée. Son départ est prévu à 16h, heure locale.

AfricaLog.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info