Accueil » Politique » Philippe Van dame précise

Philippe Van dame précise

Le délégué de la mission européenne, Philipe Van dame a tenu un point de presse le 19 Décembre 2012 à la maison de la presse sise à Coléyah devant un parterre de journalistes pour réagir face à des accusations portées à sa personne.

Cette conférence avait pour objectif principal, de faire non seulement le bilan de la Gestion de son institution pour l’année 2012 et donner les perspectives pour 2013 dans le cadre de la coopération guinéo-européenne, mais aussi surtout réagir face à des accusations portées contre sa personne par l’opposition guinéenne en particulier le chef de file de cette opposition, le président de l’UFDG, El. Mamadou Cellou Dalein Diallo qui l’accuse d’avoir fait une pression sur le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Bakary Fofana de fixer la date du 12 mai 2013 pour la tenue des élections législatives en Guinée en vue d’obtenir la signature du 10ème FED.

Pour lui, M. Philipe Van dame n’a pas exercé la pression sur qui que soit dans ce pays ici. Et que, son institution a une feuille de route de sortie de crise. Cette feuille de route dit que, le Conseil de l’Union Européenne ne pourra  signer le 10ème FED et débloquer les fonds de ce 10ème FED en appui direct aux populations, une fois, qu’il aura reçu un chronogramme détaillé des élections législatives avant fin 2012, a-t-il précisé.

De poursuivre, il a dit qu’une fois que les élections auront été effectivement tenues de manière libre et transparente, le conseil pourra débloquer le solde de ces fonds, car, M. Van Damme n’a rien dit dedans, le document du Conseil Européen est clair là- dessus, a-t-il ajouté. En tout cas, il a fait savoir qu’une somme de 174,3 millions d’Euros qui pourrait appartenir à la Guinée dans le cadre de la coopération guinéo-européenne qui dorment et il y a deux aspects pour accéder à ces fonds dont l’aspect politique.

Est-ce qu’on va pouvoir lever les conditionnalités politiques inscrites sur la feuille de route de sortie de crise à temps c’est-à-dire avant  fin 2013 ? Deuxièmement, est-ce que techniquement parlant, est-ce que nous avons suffisamment avancé dans  l’instruction des projets pour pouvoir penser en toute conscience que nous allons pouvoir signer des conventions de financement avant fin 2013 ? A rappeler les questions qui leur ont été posé et que les réponses de ces dites questions étaient oui. Pour  ce qui est de savoir, pourquoi  M. Van Damne serait pressé pour débloquer les fonds, il a dit que,  M. Van Damne aurait la vie bien plus tranquille, bien plus que facile s’il n’y avait pas les fonds qui seraient débloqués. Il se serait reposé.

Donc, monsieur Van Damne ne fait pas cela pour pouvoir débloquer à tout prix les fonds de l’Union Européenne. Monsieur Van Damne pense comme l’UE et les Etats membres qu’il était effectivement important que ces fonds ne soient perdus pour pouvoir accompagner ce pays dans ce processus de refonte, de restructuration pour arriver à une meilleure gouvernance et pour pouvoir mettre ce pays sur les rails de la croissance.

(Avec Aminata.com)

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info