Accueil » Politique » La CONASOC exige des autorités, la publication du rapport de l’OIF

La CONASOC exige des autorités, la publication du rapport de l’OIF

Au cours d’une conférence de presse tenue ce jeudi 10 janvier à Conakry, les membres de la Confédération nationale des organisations de la Société civile (CONASOC) ont exprimé leur volonté de voir publier le rapport de l’OIF sur la crédibilité de l’opérateur Waymack, a-t-on constaté.

Cette réclamation fait suite au retard constaté dans la publication dudit document ; et qui se trouverait séquestré par le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Bakary Fofana et le gouvernement.

Dans une déclaration rendue publique, la chargée du renforcement des capacités à la CONASOC, Mme Aissata Bangoura, après avoir invité le Gouvernement à doter la CENI, dans le temps requis, des moyens techniques et financiers indispensables à l’organisation d’élections législatives réussies, a tout d’abord invité le Gouvernement et l’Administration à observer la neutralité lors de cette échéance

‘’Au moment où notre pays s’achemine vers la fin d’une transition démocratique qui a été plus longue que prévue, la CONASOC invite le Gouvernement et l’Administration à la neutralité dans la gestion du processus électoral’’, a-t-elle indiqué.

Ensuite, Mme Aissata Bangoura s’est félicitée du travail réalisé par la CENI quant à l’adoption d’un chronogramme électoral ayant permis, selon elle, ‘’ l’inscription de la Guinée au 10ème FED’’, avant d’inviter cette institution en charge de l’organisation des élections en Guinée et tous les autres acteurs engagés dans ce processus à plus de responsabilité, en vue de sortir de cette tumultueuse transition qui date de près de 4 ans maintenant.

‘’La CONASOC encourage la CENI à poser des actes consensuels dans l’accomplissement de sa délicate mission de conduite du processus électoral. Elle invite les acteurs politiques (CENI, Administration et Partis politiques) à mettre tout en œuvre pour que les législatives soient tenues à la date indiquée du 12 mai 2013’’, a invité Mme Bangoura.

‘’La CONASOC encourage les partis politiques à une sensibilisation de leurs militants et sympathisants à se faire recenser massivement afin que ces consultations se déroulent dans un climat de paix et de respect des règles en la matière, a-t-elle poursuivi avant de demander la volonté politique des autorités de rendre compte du contenu du rapport de l’OIF sur la moralité de Waymark.

‘’La CONASOC demande aux autorités guinéennes d’inviter l’OIF à présenter son rapport afin de faciliter le respect du chronogramme proposé par la CENI’’, a conclu Aissata Bangoura.

Mady Bangoura, pour Visionguinee.info

+224 64 29 48 51

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info