Accueil » Politique » Cellou Dalein Diallo rappelle Alpha Condé à l’ordre

Cellou Dalein Diallo rappelle Alpha Condé à l’ordre

La situation sociopolitique de la Guinée était au centre d’une conférence de presse tenue ce vendredi à Conakry par les leaders politiques de l’opposition réunis au sein de l’ADP et du Collectif, a constaté votre quotidien en ligne.

La rencontre a connu la présence de Sidya Touré, de Aboubacar Sylla, de Cellou Dalein Diallo, de Jean Marc Telliano, de Baidy Aribot, Cheick Ahmed Tidiane Traoré, de Dialikatou Diallo respectivement présidents, et vice-présidente de l’UFR, de l’UFC, de l’UFDG, du RDIG, de l’AFAG, du MPD, du PEDN et de plusieurs cadres, responsables et militants de leurs partis respectifs.

D’entrée de jeu, l’aile dure de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo après avoir évalué le coût que suscite le vote des Guinéens de l’étranger, a exprimé la non-négociabilité de la participation de ces derniers dans le processus électoral de la prochaine échéance, du départ de l’opérateur de saisie Waymack et le recrutement d’un nouvel opérateur.

‘’Vous savez ce que ça coûte, le vote des Guinéens de l’étranger ? 1.500.000 USD ; l’équivalent de 11 milliards de francs guinéens, y compris la révision et l’organisation du vote. On ne peut invoquer le coût pour refuser donc la participation de ces compatriotes. Le seul motif pour lequel M. Alpha Condé ne veut pas qu’ils votent est qu’il est certain que 80% des suffrages de l’extérieur reviendront à l’opposition. Pourtant, l’opposition que nous incarnons à travers l’ADP et le Collectif dit, réaffirme et reste ferme là-dessus que le vote des Guinéens de l’étranger, le départ de Waymack et le recrutement d’un nouvel opérateur ne sont pas négociables’’, a indiqué Cellou Dalein Diallo.

A la question relative à la politisation de l’attaque de la résidence privée du président de la République, accusant les peulhs d’être derrière la besogne pour porter un des leurs au pouvoir, Cellou Dalein a tout d’abord rappelé les propos ‘’indignes’’ du président aux premières heures de l’attentat avant de le rappeler à l’ordre.

‘’Lors du premier voyage entrepris par M. Alpha Condé sur la France, il a déclaré sur que l’attentat contre sa résidence privée a été dirigé par M. AOB, et a précisé ‘’un officier peulh’’, si vous vous souvenez. C’est un officier, ça aurait suffi, il n’avait pas besoin de l’identifier à travers son ethnie’’, a-t-il martelé, poursuivant que le président Senghor disait au cours de son passage à Labé, pendant qu’il (Cellou) était jeune collégien que ‘’nous devons exalter ce qui nous unit et taire ce qui nous divise’’.

‘’Je pense, c’est ça l’attitude responsable à la fois des leaders, des hommes d’Etat et surtout des présidents de la République. On doit œuvrer pour le rapprochement de l’itération des foisonnements, qui sont vraiment des symboles d’un certain nombre d’Etats comme les Etats-Unis où on n’a pas cherché à savoir si son père venait de l’Afrique. On a simplement jugé l’homme à travers ses comportements, ses capacités, son mérite. Qu’on arrête donc de faire des agissements basés sur l’ethnie, la sensibilité politique et faire prévaloir le mérite !’’, a enseigné le leader de l’UFDG.

Réagissant par rapport à l’accusation portée récemment à leur encontre par Alpha Condé en présence des représentants des Institutions internationales et des missions diplomatiques accréditées en Guinée, d’avoir financé des militaires pour déstabiliser son pouvoir, M. Diallo a qualifié ‘’d’échec’’ la réforme du secteur de l’armée dont s’est toujours ragaillardi le pouvoir actuel.

‘’L’opposition guinéenne est républicaine, nous avons des moyens légaux de lutte garantis par la Constitution, nous n’avons donc pas besoin de payer des militaires pour arriver au pouvoir. Si le Chef de l’Etat nous accuse aujourd’hui de financer des militaires, c’est une manière de dire qu’il a échoué dans les réformes de forces de défense et de sécurité’’.

Abordant dans le même sens, le leader de l’UFR, Sidya Touré a qualifié le président Condé ‘’d’habitué des faits’’.

‘’Vous connaissez tous les anciens leaders d’opposition en Guinée qui sont décédés et qui sont en vie. Vous avez les feux doyen Bâ Mamadou, Siradio Diallo, Jean Marie Doré etc. moi j’ai fait 13 ans de lutte politique. Vous savez le passage de chacun de nous. Ceux qui ont rencontré les Taylor et autres, ceux qui ont demandé des aides pour déstabiliser le pouvoir en Guinée, on les connait tous’’, a conclu M. Touré ; faisant allusion au président Alpha Condé.

Mady BANGOURA, pour Visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info