Accueil » Annonces » Fières d’être femmes géologues de Bellzone

Fières d’être femmes géologues de Bellzone

La Guinée est un pays d’Afrique occidentale où la majorité de la population a une culture musulmane avec des stéréotypes persistants sur “les emplois de femmes» et « les emplois masculins ».

En Guinée, jusqu’aujourd’hui, les gens lancent toujours un drôle de regards à une femme qui conduit un taxi, ou fait tâche mécanique, ou un travail d’ingénieur technique. Une femme est censée être secrétaire, assistante, infirmière, sage femme ou  médecin, responsable de ressources humaines, mais pas technicien. Cette idée n’est pas seulement dans l’esprit des hommes, mais également dans celui de la plupart des femmes.  Par exemple, la plupart des mères n’encourageraient pas leurs filles a s’orienter vers une carrière qui est dite être celle d’un homme, ce qui veut dire qu’elles acceptent le fait que les femmes ne peuvent pas faire certains jobs.

Depuis l’indépendance, les femmes guinéennes ont pourtant toujours joué un grand rôle dans la société, se révoltant contre les gouvernements quand les choses allaient mal au sein de la société. Elles jouent également un grand rôle économique dans le fonctionnement de la cellule familiale.
Bellzone Holdings SA, dans sa politique d’encourager la promotion des femmes a récemment embauché deux femmes géologues, Laouratou Barry âgée de 31 ans et Diallo Hawaou âgée de 36 ans. Ces deux femmes se sont pourtant bien adaptées a leur travail.
Certains de leurs collègues hommes, bien qu’amuses par leur arrivée rafraichissante dans ce monde d’homme, les regardaient de façon sceptique “regardez comme elle est mince, elle ne tiendra jamais ici” ou “attendons jusqu’à ce qu’elle trouve un mari, elle devra démissionner» ou «Quel mari laisserait sa femme travailler si loin de son foyer au lieu de s’occuper de la maison et lui “. Certains de ces commentaires proviennent même de la bouche même d’autres femmes.

Eh bien, nous pouvons vous assurer que ces deux femmes sont parfaitement heureuses avec leur emploi et ne voient aucune différence entre elles et leurs collègues hommes.
Hawaou Diallo: “J’ai choisi ce métier parce que j’étais curieuse et passionnée par le sujet. Je sais que mon pays a un potentiel minier important (bauxite, fer, or, diamant ect ….) et j’ai pensé que cela pourrait être un métier d’avenir. Mes parents n’ont jamais critiqué mon choix et heureusement pour moi, mon mari géologue lui même. Nous avons une fille qui reste avec ma mère et nous la récupérons pendant nos récupérations. Je n’ai aucun regret de ce choix et je souhaiterai améliorer mes connaissances et devenir un jour une géologue senior comme nos deux collègues Guinéens promus l’année dernière. Nous étions très fiers d’eux comme et cela nous motive a mieux travailler également. ”

Lorsqu’on l’interroge sur la volonté d’avoir d’autres enfants, comment gérerait une telle situation, elle sourit et dit simplement: «Je trouverait bien un moyen de gérer, en espérant que les lois guinéennes ont prévu d’ajuster les choses pour des femmes dans des domaines tels que les Mines. Pour l’instant, je suis très heureuse de faire partie de la famille Bellzone et j’espère grandir avec l’entreprise. ”

En ce qui concerne Laouratou Barry, elle n’a jamais voulu être dans ce domaine. Elle était tout simplement orientée vers une école des mines par le ministère de l’Éducation après l’école secondaire. Elle était très déçue au premier abord parce n’avait aucune idée de ce qui l’attendait. Etant une personne assez fine, elle se demandait comment elle pouvait gérer un tel travail. Ses parents n’ont fait aucun commentaire.

parce qu’ils n’avaient pas le choix de façons: «Aujourd’hui, je suis tellement heureuse d’être une géologue. Mon aspect n’est pas un handicap du tout. Je suis capable de faire tout ce que mes collègues hommes font, d’ailleurs certains parmi sont aussi frêles que moi. Quand ils me donnent un regard sceptique, je souris à l’intérieur et je me dis, gardez le sourire, vous n’êtes pas mieux que moi. En ce qui concerne mon futur mari, celui que je vais choisir devra accepter ma situation ‘sil m’aime vraiment……….. Ma préoccupation pour le moment est d’apprendre autant que possible et être en mesure d’utiliser les nouveaux logiciels de géologie et aussi l’anglais. Je remercie Bellzone pour cette grande opportunité. »

Eh bien, BZM comme indiqué dans sa vision, Bellzone continuera à se battre pour l’égalité des chances et la promotion du personnel locale au sein de la société. Bravo les femmes!!!!!

Par Fatoumata. T. Diallo

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info