Accueil » Société » « Nimba » de la Guinée en route pour la MISMA

« Nimba » de la Guinée en route pour la MISMA

«La compagnie Nimba a suivi une préparation très sérieuse qui lui permet de représenter honorablement notre pays au sein de la force de la MISMA», selon le chef de corps de bataillon spécial de Samoréya. «Elle a participé à un exercice appelé « western accord » au Sénégal en collaboration avec US Africom», souligne Commandant des opérations et instructions de l’Etat-major général des armées.

«Il s’agit de vous comporter comme nous voulons et prendre comme guide le Droit international Humanitaire», conseille le Chef d’état-major général des armées.

«Le contingent mis sur pied dans ce cadre, représente les filles et les fils de la Guinée», se réjouit le Président de la République.

Il était 15h ce mardi 5 février 2013 lorsque le Président de la République a remis le tricolore national au commandant de la compagnie « Nimba » du détachement de l’armée guinéenne actuellement en route pour la Mission Internationale de Soutien au Mali (MISMA) au Mali.

Le cérémonial avait pour cadre la première région militaire du pays précisément au camp du bataillon spécial des commandos en attente de Samoréya dans la préfecture de Kindia située à 137 km de la capitale, Conakry.

Il est justement revenu au Chef de corps de la force en attente basée dans ce camp de prendre la parole pour rassurer la hiérarchie militaire et le Chef de l’Etat en sa qualité de commandant en Chef des forces armées, au nom de la nation, des aptitudes des 144 soldats dont une femme devant représenter le pays à cette mission de libération totale de la République du Mali.

Lt-colonel Abdoulaye Kéita: «nous sommes très honorés de vous recevoir à l’occasion de la projection de la compagnie « Nimba » qui va intégrer la force de la mission internationale de la sécurisation [pour le Soutien, NDLR] du Mali. Issue du bataillon en attente de la Guinée qui appartient à la brigade ouest de la force africaine en attente, la compagnie « Nimba » sera déployée, dans les heures à venir. Elle a commencé sa mise en condition opérationnelle en avril 2012 ici».

Le lt-colonel Kéita de poursuivre en ces termes: «Excellence Monsieur le Président de la République, je peux donc vous affirmer, sans risque de me tromper, qu’elle a suivi une préparation très sérieuse qui lui permet de représenter honorablement notre pays au sein de la force de la MISMA pour la restauration de l’intégrité territoriale du Mali».

Suivra l’intervention du Commandant des opérations et instructions de l’Etat-major général des armées sur les caractéristiques de la compagnie « Nimba » en soulignant les mesures d’accompagnement mises en œuvres par le gouvernement pour son autonomie durant les 90 prochains jours: «en juillet 2012, la compagnie a participé à un exercice appelé « western accord » au Sénégal en collaboration avec US Africom – le commandement américain en Afrique. C’est pour vous dire donc, Excellence Monsieur le Président de la République, que notre compagnie dédiée à la force de la CEDEAO qui a été demandée par la force en attente de la CEDEAO, répond correctement aux attentes de la dite force. Elle est donc fin prête à représenter notre pays au Mali avec, je le signale, 90 jours d’autonomie que le gouvernement a bien voulu mettre à la disposition de la compagnie. Elle est entièrement équipée de véhicules flambant neufs, d’armements organiques et tout le matériel lui permettant de tenir pendant 90 jours sans l’assistance de la CEDEAO».

Le Chef d’état-major général des armées dira, de son côté, qu’il est du devoir de la Guinée de porter secours au Mali: «Excellence Monsieur le Président de la République, c’est à l’appel de la nation, que ces soldats ici rassemblés, répondent. En défendant le Mali, ils défendent également la Guinée. Car, ils n’oublient jamais, que le Mali et la Guinée sont liés par l’histoire. D’où leur ferme volonté de hisser haut les couleurs nationales».

Le général Souleymane Kèlèfa Diallo d’inviter nos compatriotes de faire du respect du Droit international Humanitaire (DIH) un sacerdoce tout en: «Monsieur le Président de la République, officiers, sous-officiers, militaires du rang, en opération, vous évoluerez au sein du bataillon sénégalais. Vous devez être guidés par le strict respect des règles d’engagement que votre fierté, au terme de votre mission, soit celle du service bien accompli. Ce que votre nation vous rendra. Donc, il s’agit de vous comporter comme nous voulons et prendre comme guide le Droit international Humanitaire. Cela vous évitera de faire des abus».

Un message qui a tout son pesant au regard de la « renommée » peu appréciable de certains soldats guinéens qui ont participé à certaines opérations de maintien de la paix au Libéria et en Sierra-Léone sous la bannière de l’ECOMOG.

Avant de remettre le drapeau guinéen, le Président de la République s’est adressé à la troupe en soulignant: «aux premières heures de l’occupation de la partie nord du territoire malien, j’ai affirmé ma ferme intention de mener une lutte sans merci contre les terroristes. De nombreux efforts ont été menés sur le plan diplomatique. Sur le plan militaire, le départ du contingent guinéen marque à ce jour, la concrétisation de cette lutte. Cette contribution guinéenne s’inscrit dans le cadre de la participation africaine dont les immenses ressources conduisent à la victoire sur l’ennemi».

Il va poursuivre: «Officiers, sous-officiers et militaires du rang, la Mission Internationale de Soutien au Mali poursuit aujourd’hui son déploiement et les terroristes perdent du terrain. Le contingent mis sur pied dans ce cadre représente les filles et les fils de la Guinée. Cette Guinée qui a un lien inébranlable avec le Mali en guerre, voulue par des terroristes et des trafiquants d’armes et de drogue».

Le Commandant en chef des forces armées d’inviter: «La manœuvre dans laquelle vous vous engagés, devra vous conduire sur le chemin de l’honneur cher à notre pays. Je suis certain que vous soyez au rendez-vous de la glorieuse histoire de notre pays. En effet, on ne peut pas oublier que l’armée guinéenne a été au premier rang pour venir en aide à nos frères du Libéria et de Sierra-Leone qui étaient confrontés à une rébellion terroriste».

Le Chef de l’Etat rappellera par la suite les différentes interventions des militaires guinéens dans les opérations de libération de certains pays du continent aux lendemains de l’indépendance de notre pays, comme le Congo Léopoldville (ex-Zaïre) actuelle République Démocratique du Congo, l’Angola et récemment, la Guinée-Bissau.

Le Président Alpha Condé de promettre que «bientôt, l’armée guinéenne, reformée et républicaine, sera à la hauteur de ses aînés en vous donnant les moyens d’être désormais capables de vous déployer sur l’ensemble des coins de terre où les Nations-Unies auraient besoin de vous».

Pour cela, le Chef de l’Etat s’engage: «Je prends l’engagement que bientôt, nous aurons deux (2) bataillons prêts à aller là où on aura besoin de vous et je compte sur vous pour vous montrer dignes de vos aînés en montrant que les dignes héritiers des grands combattants qui ont lutté pour garder la liberté dans notre pays».

A la suite de cette intervention, le Chef des armées a procédé à la remise du drapeau guinéen au commandant du contingent « Nimba », Commandant Hamidou Soumah en ces termes: «je vous remets le drapeau national que vous tiendrez avec dignité et fierté».

Il faut rappeler que le contingent guinéen est fort de 144 soldats dont une femme, caporal-chef Jacqueline Lamah.

AfricaLog.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info