Accueil » Société » Publireportage: le PAGARES-RAB, officiellement lancé à Boké

Publireportage: le PAGARES-RAB, officiellement lancé à Boké

Boké a abrité ce week-end le lancement du projet d’appui à la gouvernance des ressources de santé de la région administrative de Boké et Fria (PAGARES-RAB). Initié par l’Association des Ressortissants et Sympathisants  de Fria (ARSYF)  en partenariat avec Aide et Action, l’Agence Française pour le développement (AFD), et le ministère des affaires étrangères européennes sous le financement de PROJEG / Guinée.

En effet, le projet d’appui à la gouvernance des ressources de santé de la région administrative de Boké et Fria, s’inscrit dans le cadre de  l’information sur l’achat et la gestion des médicaments alloués pour les fonds publics dans la région administrative de Boké et la préfecture de Fria.

Avec une population de plus dix millions d’habitants où plus de 52%  de la population vit au dessous du seuil de la pauvreté, et classée 164e sur 174 pays (2008 et 2010) par l’ONG Transparency International, la Guinée tarde toujours à être au rendez-vous des nations qui œuvrent dans la bonne gouvernance et l’amélioration des conditions de vie de sa population.

C’est pourquoi , l’Ong Arsyf s’est fixée comme objectif la  réalisation d’un diagnostic afin de faire l’état des lieux sur la gouvernance de la santé dans la  région de Boké et mener des actions concrètes sur le renfoncement des capacités des acteurs pluriels sur la redevabilité,  le contrôle citoyen et la réalisation d’actions ciblées de changement  de comportement des différents responsables administratifs et élus locaux dans cette région.

Les autorités de Boké

D’entrée, le Maire de Boké, Ibrahima Barry a remercié les responsables de l’Ong Arsyf avant d’exprimer sa satisfaction de voir ainsi une organisation avoir un objectif aussi noble et salutaire. ‘’Vous nous avez trouvés sur la même lancée sur cette épineuse problématique dans la région administrative de Boké  car à l’instant même nous avons réuni les cinq districts de la région et les quarante-deux représentants des différentes structures sanitaires de la région administrative’’ explique-t-il. Selon le Maire, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la campagne de sensibilisation et de formation sur la prise en charge  des malades notamment les mères et les enfants qui sont les plus vulnérables. ‘’Leur non prise en charge constitue la cause de décès de plus de 50% des malades notamment les enfants de moins de cinq (5) ans dans les régions en général.’’ a affirmé le Maire.

Quant au directeur préfectoral de la santé de Boké, Dr Dioumé Barry, il a remercié et félicité l’Ong sur le choix du thème et surtout de la région de Boké pour pallier à ce fléau. Il a par la suite précisé que sa direction  a non seulement pour priorité principale la contribution à l’amélioration des conditions de vie des populations et assurer   le suivi des traitements des malades, mais aussi  et surtout contrôler la gestion des processus de fonctionnement pour le bien-être de la population mise en place.

Pour sa part, le coordinateur général du PROJEG de la zone spéciale de Conakry Cheik Mohamed Touré, a salué   l’engouement et a appelé à l’implication des acteurs administratifs et la société civile pour atteindre l’objectif du projet.

‘’La redevabilité, dit-il de tous les responsables administratifs et élus locaux est un devoir vis-à-vis de la population. C’est seulement à cette occasion que les populations peuvent être situées sur le fonctionnement et surtout l’utilisation de la chose publique par ces différents responsables.’’ Renchérit-il.

L’occasion a été mise à profit par Souleymane Bah, président de Arsyf et coordinateur du projet de faire un exposé  sur le projet.

Souleymane Bah, président de ARSYF

Présent au lancement du projet, le secrétaire général des collectivités locales de la région administrative de Boké,  Pascal Doumbadouno a déclaré en substance que : ‘’la règle d’or de la bonne gouvernance est la redevabilité’’. Avant d’ajouter que : ‘’la transparence dans la gestion de la chose publique est la ligne de conduite des nouvelles autorités de la Guinée.’’ C’est pourquoi, il en appelle au respect à l’application effective à tous les niveaux de responsabilité, ceci poursuit-il,  pour permettre à la Guinée de retrouver le concert des nations où règne la transparence totale sur la gestion administrative et lutter contre la corruption  de tout genre. C’est sur ces mots que la campagne a été lancée.

Des questions et recommandations des différents participants venus de la Conakry, Fria et Boké ont été formulées.

Pour finir, un cocktail  a été offert par Arsyf (Association des Ressortissants et Sympathisants de Fria). Rendez-vous est pris pour  Fria pour le rapport des activités sur le terrain.

Boubacar Sidy Bah

Envoyé spécial à Boké, pour Visionguinee.info

00224 68 32 85 65

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Merci Mr Sidy
    jai lu ce commentaire avec interet et je suis vraiment ravi car ce projet aidera la population de Boké dans l’amelioration de leur condition de vie sanitaire.
    a Boké, les consultants dans l’hopital regionale de Boke ont chacun des recommendation de prescriptions non favorables aus moyens financiers des patients deplorable……

    thanks to ARSYF FRIA and…..

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info