Accueil » Politique » Le COC-Paix rappelle les préfets de Mamou et Lélouma à l’ordre

Le COC-Paix rappelle les préfets de Mamou et Lélouma à l’ordre

Le Cercle d’orientation pour la  consolidation de la paix en abrégé COC-paix de Conakry a animé un point de presse ce mardi 12 février à la maison  commune des journalistes Rappeler aux différents acteurs politiques et administratifs de privilégier le dialogue pour sortir dans cette impasse politique est entre autre l’objectif de ce point de presse.

Après avoir brièvement présenté  les différentes composantes de cette structure de paix, le Président M. Abdoulaye Mountaga Baldé dira que couvrir toute l’étendue du territoire national en matière de prévention et de la consolidation de la paix  est l’objectif de son cercle: ‘’nous devons tous nous mettre au travail pour conserver nos acquis, travailler ensemble pour consolider la paix afin d’atteindre notre objectif c’est-à-dire mettre en place une assemblée nationale et des élus locaux ». Et de poursuivre : « aucune société ne peut se développer sans qu’il y ait de conflit mais tout conflit politique et ethnique doivent être évité. La violence n’est pas une solution, il privilégier l’esprit de dialogue pour ne pas mettre en péril ce que nous avons comme acquis.’’

Enumérant certaines activités réalisées par le COC-Paix de Conakry depuis sa création en août 2008, il citera entre autres : la situation des enfants en conflits avec  la loi où ils ont pu réunir 30 personnes morales représentant des commissariats et gendarmeries, la participation à des services de formation sur l’amélioration de la paix, l’élaboration des projets sur la mise en place des infrastructures de la paix en Guinée, la mise en place des 90 comités de paix dans les différentes CRD de la Guinée.

Faisant la lecture de la déclaration du COC-Paix, le secrétaire général Mamady Kaly Diallo  a énuméré un certain nombre de recommandations adressées aux différents acteurs concernés pour la finalisation de la transition.  Il demande  entre autres aux acteurs politiques de privilégier l’intérêt supérieur de la nation ; à la CENI de respecter scrupuleusement les textes et lois qui régissent l’institution ; à la société civile de faire preuve de dynamisme, de pugnacité et d’impartialité dans son rôle de vigile, d’arbitre et de contre-pouvoir.

S’adressant singulièrement aux administrateurs territoriaux, le COC-paix leur a demandé d’observer le principe de neutralité dans l’organisation des élections pour la transparence du scrutin, la paix et la stabilité.

Sans oublier le rôle fondamental que joue l’ensemble des forces de défense et de sécurité, le cercle d’orientation pour la consolidation de la Paix les a recommandé de faire plus de professionnalisme dans leur rôle républicain tout en respectant scrupuleusement les droits humains et les normes en  matière de maintien d’ordre.,

Pour finir, le secrétaire général du COC-Paix de Conakry a fustigé la ‘’mauvaises foi’’ au sein de la CENI. C’est pourquoi, il ‘’condamne fermement les agissements des préfets de Mamou et Lélouma qui ont magouillé en faveur du Parti au pouvoir dans la désignation des membres de la CENI locale’’.

Boussouriou Doumba, Visionguinee.info

00224 66 90 54 16

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info